#3 napoleon hill's master key

#3 L’habitude d’en faire plus – Napoleon Hill’s Master Key [infographie]

Nous voilà au troisième épisode de la série Napoleon Hill’s Master Key. Napoleon Hill parle du troisième principe de la réussite: l’habitude d’en faire plus. C’est à dire l’habitude de rendre davantage de services et de meilleurs services que ce à quoi on s’attend et de le faire dans une attitude mentale positive.

Vidéo épisode 3/13: L’habitude d’en faire plus

Il est possible d’afficher les sous-titres en français

La formule QQAM

la Qualité des services que je rends + la Quantité de services que je rends + l’Attitude Mentale dans laquelle je les rends = espace que j’occupe dans la vocation de mon choix + la compensation que j’obtiens pour mes services

Citation

Si vous y croyez, vous pouvez le faire

Napoleon Hill

Suggestions de Napoleon Hill (infographie)

Que penses tu de cet épisode ? 🙂

Partager l'article :

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog. Marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

2 comments
Nora says 8 juin 2020

Salam alikom ma chère Houria

Merci pour cet excellent article.
J’aime beaucoup ces vidéos en noir et blanc et ce générique ancien , qui nous transportent en arrière dans le temps .
Pour changer, je m’excuse, mais mon expérience personnelle prouve l’inverse. Pendant plusieurs années, je faisais plus que mon travail (le mien + celui de ma collègue) et des tâches en plus des miennes, ainsi que des heures à rallonge et je le faisais vraiment avec plaisir et sincérité.
Certes on m’a proposé un “meilleur poste” pour eux, mais qui ne me convenait pas. L’attitude de cette personne, m’a ouvert les yeux, elle était certes très heureuses de se voir aidée de la sorte mais en revanche ne m’apportait aucune aide en retour, voir en cas de difficulté faisait la sourde oreille, sifflant et chantant pour ne pas entendre, ou se moquant parfois.
Mais je dois la remercier tout de même, car en réalité elle m’a quand même aider !
Grâce à elle, j’ai finalement découvert le métier pour lequel j’étais faites et je travaille pour cela. J’ai abandonné tout les efforts colossaux ainsi que l’aide que je fournissais jusqu’alors pour ne faire que mes propres tâches. De retour à la maison, je me focalise sur mon objectif et y travaille.
Les yeux de Napoléon Hill sont pleins de malice !

Voilà ma chère sœur

Bonne continuation

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Alaykoum salam Nora 🙂

    Je t’en prie et tu n’as pas du tout à t’excuser au contraire merci beaucoup pour ton témoignage riche en enseignements.

    Tu soulèves là de nombreux points très intéressants. Le premier qui me vient à l’esprit peut être résumé par cette citation de Paulo Coelho dans l’Alchimiste: « Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir »

    Le terme “conspirer” n’est pas très positif et cela est d’autant plus significatif car cela permet de prendre conscience que même et peut-être même surtout, les situations désagréables sont là pour nous permettre de nous révéler, de nous réaliser et de trouver notre “légende personnelle”.

    L’anecdote que tu viens de partager en est un parfait exemple 🙂

    Pour en revenir à Napoléon Hill, je dois avouer que j’ai eu le même sentiment que toi en regardant cet épisode ^^
    Puis j’ai beaucoup réfléchi et revisionné la vidéo et là j’ai eu quelques réflexions:

    Si on reprend la formule QQAM:

    La qualité des services que je rends: on pourrait se dire oui mais j’ai pourtant donné le meilleur de moi-même
    La quantité des services que je rends: on pourrait se dire oui mais justement j’ai fait bien plus que ce que je devais faire
    et pourtant …

    Jusque-là c’est vrai que les propos de Napoleon Hill peuvent être incompris si on a suivi les étapes jusque-là sans en voir les fruits positifs. Maintenant, ce que j’ai compris et sans quoi la formule est incomplète : l’attitude mentale est une composante essentielle dans cette formule.

    Premièrement, on peut se poser la question: dans quelle attitude mentale j’ai fait tout ce que j’ai fait ? Est-ce que j’éprouvais de la joie, est-ce que je faisais cela avec une bonne humeur ? Est-ce que cela cultivait chez moi un sentiment d’accomplissement personnel, de progression et de contribution qui me faisait éprouver de la gratitude ?

    Cela a toute son importance, si on suit ses recommandations sans une attitude mentale positive, ce sont des sentiments de frustration, d’injustice, de colère qui prennent place. Autrement dit, une attitude mentale négative qui ne peut donner les fruits de la formule QQAM.

    Deuxièmement, Napoléon Hill précise que les services que l’on rend en plus doivent être fait sans que l’on en attend de compensation. Alors on pourrait se poser la question: est-ce que je rends ces services en plus parce que j’attends secrètement quelque chose en retour ? De la considération, du respect ? de la reconnaissance ? En somme des choses auxquelles j’ai le droit sans avoir à faire plus que mon travail ?

    Troisièmement, on pourrait aussi s’interroger sur la façon dont on se voit, dont on se considère, la valeur que l’on se donne. Cela a une grande importance et cela se remarque à des kilomètres. Les autres nous traitent finalement comme ils voient qu’on se traite nous-même, même si on croit être discret, le comportement, l’attitude corporelle, si on se donne de l’importance, le langage non verbal en dit long sur soi et certaines personnes peuvent en profiter. Une chose que j’ai apprise c’est que l’on doit se donner de la valeur, de la considération pour que les autres nous en donnent.

    Merci encore Nora pour ton partage dans lequel j’en suis sûr certaines personnes peuvent se reconnaître et ainsi avoir des pistes de solutions 🙂

    Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !