vaincre l'impuissance apprise

Comment l’impuissance apprise sape votre envie de réussir

En 1964, Martin Seligman entre à l’université de Pennsylvanie. Avec Steven Maier et Bruce Overmier, il fait partie d’un groupe de recherche sur le conditionnement classique. C’est là qu’ils découvrent le phénomène psychologique d’impuissance apprise.

Qu’est-ce que l’impuissance apprise ?

Voici l’une des études réalisée pour comprendre l’impuissance apprise chez l’être humain. Des personnes ont été exposés a des bruits forts et désagréables. Il y avait 3 groupes:

  1. Dans la première situation, donc le premier groupe, la personne était exposé à un bruit fort mais, devant elle il y avait un bouton. Lorsqu’on appuyait dessus cela arrêter le bruit.
  2. Le second groupe est quant à lui exposé au même bruit fort au détail près que le bouton ne marchait pas. La personne avait beau appuiyer dessus, le bruit continuait, il ne s’arrêtait pas.
  3. Enfin, le troisième groupe lui n’avais aucun bouton

Le lendemain, et en réalité c’est là que l’expérience commence réellement. Les personnes ont été invités à entrer dans une boite et à mettrent leur main d’un côté. Un bruit fort est alors en continue. En déplaçant la main de l’autre coté le bruit s’éteint. Résultat de l’expérience ? Les gens qui avaient moyens de controler le bruit la veille, lors de la première partie de l’expérience, ont appris facilement a stopper le bruit en déplacant leur mains de l’autre coté. Le groupe qui n’avaient aucun controle pour stopper le bruit quant à lui, se retrouvait assis là s’en rien essayer du tout.

Voilà donc le mécanisme de l’impuissance apprise chez une personne. En clair, quand de mauvaise chose arrive à une personne et que quoi qu’elle puisse faire cela ne change en rien la situation, au bout d’un moment elle finit par ne plus essayer. Cela sape chez elle toutes tentatives de réussite. Volontairement elle sape l’initiative de résoudre à la situation.

L’impuissance apprise ou quand votre cerveau vous dit: n’essaie même pas

En réalité, ce ne sont pas les évènement négatifs ou traumatisme qui provoque l’impuissance acquise. Le point crucial qui la provoque est son caractère inévitable, le fait de ne rien faire, de n’avoir aucun contrôle. Concrètement, la personne à force d’être exposé à des situations de ce type finit par se dire: rien ne change quoi que je fasse, alors pourquoi réessayer ? Voilà comment l’abandon et la passivité prenne place dans son exprit et ce même lorsque les conditions changent comme on l’a vu dans l’expérience qui a été réalisé avec l’expositions au bruit fort. Le groupe qui n’avaient aucun controle pour stopper le bruit dans la première partie de l’expérience, les personnes sont arrivé résigné le lendemain au point qu’ils n’ont même essayé de stopper à nouveau le bruit, alors qu’il suffisait simplement de changer sa main de coté. Même lorsqu’elle avait le contrôle sur la situation, ils restaient passifs.

Mais les chercheurs se sont rendus compte qu’un fait troublant a été omis au sujet de l’impuissance apprise. Un fait tellement important qu’il mérite un article à lui tout seul, rendez-vous demain sur le blog pour le découvrir !

Partager l'article :

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog. Marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

1 comment
DELORS says 9 avril 2021

Bonjour Houria

très instructif que ton billet de blog.
l’adage “éviter de de demeurer dans un mauvais rêve illustre bien ton sujet
et merci pour cet article tres formateur

Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !