trouver sa voie process communication opalys formation

Interview #3 avec Firdaws et Bouchra: comment trouver sa voie [podcast]

Site web: opalysformation.com

Instagram: opalys_formation

Facebook: Opalys Formation

Linkedin de Firdaws: ici

Retranscription texte du podcast:

Salam, bonjour et bienvenue dans ce nouveau podcast 

Comment trouver sa voie pour se réaliser et enfin s’autoriser à être qui l’on est ? Comment trouver ses talents naturels, libérer son potentiel et enfin s’épanouir ? Comment retrouver une meilleure qualité de vie tant dans la sphère privée que professionnelle ? Pour répondre à ces questions j’ai fait appel à des intervenantes passionnées par le sujet.  

J’ai ainsi l’honneur et l’immense plaisir de recevoir Bouchra et Firdaws qui vont nous parler d’un domaine qui les passionne et dans lequel elle s’épanouissent pleinement: la Process communication

Elles nous partagerons comment la découverte des types de personnalité a transformé leur vie ainsi qu’à les amener à fonder Opalys Formation. 

Connaissance de soi, gestion des émotions, interactions avec les autres, éducation, travail, couple, autant de sujets seront abordés dans ce podcast à travers des exemples concrets y compris de leurs histoires personnelles.

Houria: Firdaws, Bouchra, bienvenue sur le podcast de Boulevard de succès

Firdaws: bonjour Houria merci pour ton invitation

Bouchra: bonjour Houria, merci

Houria: avec grand plaisir, pour commencer pour les personnes qui vous connaissent pas encore, est-ce que vous pourriez vous présenter?

Bouchra: alors moi c’est Bouchra d’Opalys Formation, fondatrice avec Firdaws donc mon associé

Firdaws: Voilà et puis moi c’est Firdaws  comme elle vient de me présenter puis du coup on s’est réuni toutes les deux à la suite d’un parcours de formation qu’on avait, qu’on avait réalisé ensemble. Donc, on s’est connus lors d’une formation et puis depuis on s’est rendu compte qu’on partageait énormément de valeurs en commun et qu’on avait la même envie qui était d’apporter, parce que à un moment donné, quand on a fait des formations, qu’on cumule des connaissances, on n’a qu’une envie, c’est de les partager et de faire bénéficier le plus grand nombre. Et de là est née notre envie de créer, de créer quelque chose pour pouvoir contribuer 

Bouchra: apporter 

Firdaws: voilà apporter 

Bouchra: notre pierre à l’édifice si je puis dire 

Firdaws: c’est ça 

Bouchra: et partager avec, au plus grand nombre et c’est vrai qu’avec Firdaws y a eu un coup de cœur amical 

Firdaws: ça a commencé par ça précisons-le 

Bouchra: voilà, un vrai coup de cœur amical et aussi on s’est rendu compte qu’on avait une vision commune et qu’on avait des énergies qui étaient très compatibles

Firdaws : donc ce qui est très intéressant c’est que du jour au lendemain ça nous a semblé naturel de créer Opalys Formation pour s’adresser alors d’un côté aux entrepreneurs, aux entreprises, donc d’apporter aux salariés des outils 

Bouchra: un confort

Firdaws: voilà tout à fait pour avoir un quotidien plus confortable au travail, mais également au grand public parce qu’aujourd’hui en fait la connaissance de soi, la compréhension de soi

Bouchra: amène à un équilibre, une homéostasie psychologique qui va impacter à tous les niveaux de notre vie, toutes les dimensions de notre vie vont être impactées

Firdaws: exactement et donc ça s’adresse à tout le monde. Et voilà, je sais pas si 

Bouchra: donc la présentation est un peu longue

Houria: non non c’est super et donc, donc là si je reprends en fait avec Opalys Formation vous avez décidé de, d’aider les gens à mieux se connaître

Bouchra: tout à fait, en fait Opalys Formation est arrivé d’une manière très, très naturelle. Ça a été pour nous une évidence, on savait qu’on voulait aider autour de nous. On s’est rendue compte à quel point ça été pertinent pour nous et à quel point ça nous a aidés dans déjà la gestion de nos propres émotions et de nos

Firdaws: et de nos relations aussi 

Bouchra: de la connaissance de soi et qui, qui voilà qui, pour nous, est fondamentale et qui nous a amenés aussi à mieux comprendre aussi ce qui se passait autour de nous. Donc du coup, on s’est dit tiens c’est, avec Firdaws on s’est dit c’est, on peut pas garder ça que pour nous c’est pas possible. C’est vraiment un outil qui mérite d’être répandu, connu. Dans un premier temps, c’était professionnel. Faut dire clairement les choses c’était professionnel, c’était comme une espèce de bilan de compétences qu’on s’offrait, à se dire bon: “dans quoi je suis douée, dans quoi je jeux, dans quoi j’ai besoin de travailler un peu plus pour comprendre mes mécanismes” et au final, on s’est rendu compte que ça apportait chez nous bien plus que ça, ça touchait d’autres dimensions 

Firdaws: bien sûr

Bouchra: et que

Firdaws: la sphère privée elle s’en est trouvée complètement impactée. On a amélioré notre qualité relationnelle avec nos conjoints, avec nos enfants, avec tout notre entourage qu’ils soient proches ou plus éloignés. Et mais s’est dit c’est pas possible, va falloir réellement qu’on sensibilise les gens à cet outil-là, parce que ça, ça règle énormément de problématiques au quotidien. On est constamment en interaction avec l’autre et aujourd’hui, parfois, on a des personnes avec qui on bloque, on peut ne pas réussir à interagir 

Bouchra: on comprend mieux aujourd’hui

Firdaws: voilà

Bouchra: on comprend mieux ce qui se passe et 

Firdaws: et on peut y mettre un process justement pour inverser la tendance 

Bouchra: tout à fait

Firdaws: et retrouver 

Bouchra: un équilibre

Firdaws: voilà un équilibre, une aisance relationnelle qui va diminuer d’une part, le stress. Et puis, on va aussi supprimer pas mal d’émotions négatives qui impactent sur notre santé morale et physique, finalement à long terme

Houria: oui

Bouchra: alors, pour la petite anecdote, Opalys, c’est une histoire aussi Opalys c’est

Houria:  ah oui

Bouchra:  c’est l’histoire, l’opale au fait, c’est une pierre qui a plusieurs nuances, en fonction de

Firdaws: de la manière dont on va la tourner

Bouchra:  de la manière dont on va la tourner voilà, elle va avoir une espèce de couleur

Firdaws: elle va dégager en fait effectivement une couleur un peu nacrée

Opale du Mexique, Didier Descouens / CC BY-SA
Opale d’Australie, Hannes Grobe / CC BY-SA

Bouchra: C’est ça

Houria: daccord

Bouchra: et c’est ce qu’on est nous aussi en fait en fonction du contexte dans lequel on est on va voir une partie de notre personnalité qui va s’exprimer

Firdaws et Bouchra: plus qu’une autre 

Firdaws: en Process communication, on parle de six types de personnalité 

Houria: d’accord

Firdaws: qui se retrouvent chez nous sous forme de six caractéristiques plus ou moins en fait dosées et donc, on a une dominante qui ressort plus que les autres et c’est pour ça qu’on dit qu’on est d’un type de personnalité mais en réalité on a tout en nous, voilà, c’est pour ça que cette histoire de pierre avec plusieurs couleurs 

Bouchra: voilà

Firdaws: c’est à l’image d’une personnalité qui est nuancée, avec plusieurs caractéristiques

Bouchra: tout à fait, et donc, Opalys, y a bien sûr, l’axe principal ça va être la Process communication mais y a d’autres aussi, outils qui nous permettent aussi d’amener tout cet équilibre 

Firdaws: comme les fleurs de Bach, par exemple, d’où Opalys lys qui fait  penser à la fleur de lys, voilà

Houria:  Oui, oui, oui

Fleurs de Lys, crédit: CC BY-SA

Bouchra: voilà l’historique 

Firdaws: on t’explique un peu l’histoire de notre réflexion

Houria: ah c’est super, merci c’est vraiment intéressant, donc la Process communication aiderait à découvrir finalement ce dont on n’a pas conscience sur nous-mêmes

Bouchra: absolument 

Firdaws: voilà, là tu as dit quelque chose de très important 

Bouchra: la conscience de soi

Firdaws: c’est la conscience de soi effectivement, aujourd’hui on se rend compte qu’on n’a pas forcément appris à s’écouter. On n’a pas forcément appris à être sensible à soi, à ce qu’on ressent, à ce que notre corps, parfois, peut nous dire aussi

Bouchra: tout à fait, à un conditionnement qui peut venir de notre éducation, de notre système, de l’éducation aussi scolaire et bien d’autres encore. Dons du coup, on pense savoir qui on est, ce qu’on veut faire à travers

Firdaws: à travers les codes de la société 

Bouchra: puis des fois, on a des envies aussi, qui sont pas forcément les nôtres, ou même des valeurs, c’est ce que je disais, des valeurs, qu’on pense incarner, qui ne sont pas du tout les nôtres

Firdaws: exactement

Bouchra: et là, c’est vrai que cet outil permet une conscience de soi qui amène forcément à la conscience des autres et nous permet de déployer nos ressources

Firdaws: même les plus éloignées

Bouchra: absolument sans s’épuiser, c’est rester dans une énergie constamment et savoir se recharger et être autonome 

Firdaws: c’est ça

Houria: d’accord, et aussi peut-être, découvrir ses talents naturels ?

Bouchra: absolument

Firdaws: mais c’est exactement ça, qui dit talent naturel dit facilité d’accès aux ressources, donc quand on accède facilement à nos ressources innées, mais du coup on s’épuise pas, on est dans notre élément 

Houria: oui 

Firdaws: et aujourd’hui ça répond à la question comment trouver sa voie ou vers quoi on va se diriger ou ce pour quoi on est fait, c’est qu’effectivement, pourquoi j’irais m’aventurer dans un corps de métier où j’ai très peu d’énergie au niveau de ma caractéristique, par exemple, si j’ai, je sais pas moi, 20% de caractéristiques rebelles, donc qui demandent de la spontanéité, de la créativité, je vais peut-être pas aller dans une agence de com où ça demande de solliciter ces ressources-là

Alors oui, je peux les solliciter, par contre ça va me demander énormément d’efforts pour aller solliciter cette caractéristique qui est très éloignée de ma base où là, je vais retrouver plus des ressources qui sont naturellement accessibles parce qu’en Process communication, qui dit base, dit 100% d’énergie disponible

Houria: d’accord 

Firdaws: donc c’est aussi ça, voilà, c’est aussi ça la conscience de soi, c’est savoir où se situe notre plein d’énergie

Bouchra: dominante

Firdaws: voilà notre plein d’énergie, pour aller y puiser sans s’épuiser. Bouchra a dit un truc intéressant, c’est vraiment sans s’épuiser. Et quand bien même on doit aller chercher nos ressources éloignées parce qu’on va devoir y aller, mais du coup aujourd’hui, la Process communication offre la possibilité de savoir comment aller se recharger en énergie

Bouchra: par exemple, un exemple concret nous il nous arrive par moments d’accompagner des personnes qui peuvent être très éloignées de notre base, phase à toutes les deux. À nous deux on réunit quand même une bonne partie de la Process et on a une partie toutes les deux, c’est un peu plus éloigné, quand on sait qu’on doit accompagner une personne et qu’on veut faire un travail de qualité parce que voilà on peut pas ne pas

Firdaws: parce que le type de personnalité oui est plus éloigné du nôtre donc  ça va nous demander forcément de s’adapter à son type de personnalité, donc pour toutes les deux qui ne sommes pas de cette caractéristique-là

Bouchra: on va forcément à un moment donné avoir une conscience de notre état à nous. Quel niveau de stress on peut avoir, adapter un rendez-vous qui va être efficace pour la personne qu’on va accompagner et pour nous-mêmes, c’est-à-dire que nous, on va répondre à des besoins pour être en phase avec la personne. Et si la personne elle est en stress aujourd’hui, on a des clés pour amener la personne à un équilibre. Du coup, une interaction de qualité et être en phase 

Firdaws: et être équitable avec toutes les personnes qu’on accompagne aujourd’hui 

Bouchra: tout à fait 

Houria: bien sûr

Firdaws: la Process communication, c’est ça, c’est de pouvoir avoir des interactions de qualité, quelque soit le type de personnalité

Bouchra: tout à fait

Firdaws:  qu’on a en face de nous y compris le plus éloigné de nous justement

Bouchra: et ne pas avoir cette discrimination, dire: “oh t’es pas comme moi, on est pas pareil je trace mon chemin” c’est surtout ce qui ne faut pas faire parce que c’est qu’on n’a rien compris au modèle et l’objectif justement c’est de muscler cette partie-là et d’aller chercher, de comprendre la ressource que lui il va avoir et qui est très aidante aussi. Et la personne quand elle est sous stress, en général, c’est ce qui fait que on n’a pas accès

Firdaws: aux ressources

Bouchra: aux ressources de la personne en face et des nôtres tout simplement parce que le stress appelle au stress, donc le masque appelle au masque et forcément ça

Houria: oui

Bouchra: ça peut créer des 

Firdaws: des incompréhensions parfois disons 

Houria: Firdaws tu parlais tout à l’heure de, du type rebelle et aussi qu’il y avait six types de personnalité, quels sont les autres?

Bouchra: alors y a dans un premier temps le type travaillomane 

Firdaws: par exemple oui

Houria: d’accord

Bouchra: le type travaillomane donc lui qui a besoin de logique 

Firdaws: il est naturellement oui logique, il est organisé

Bouchra: organisé, il va anticiper son planning

Firdaws: il a une capacité, une grande capacité d’organisation, d’analyse aussi

Bouchra: oui voilà

Firdaws: et puis, c’est quelqu’un, en fait, quand on parle de type de personnalité, on va parler des perceptions de chacun et par exemple, si on parle du type travaillomane, il analyse, il voit le monde à travers les faits. Donc, ça va être une forme de pensée qui va être très factuelle

Houria: d’accord 

Firdaws: un peu comme toi Houria, quand tu nous poses tes questions là, en ce moment

Houria: ok, ah d’accord super

Firdaws: après, t’as le type rebelle parce que tu l’as cité, c’est, le type rebelle, il est dans une perception dite réaction. Je reçois l’information et je réagis à cette information, c’est: “ waouh, génial, j’adore !” C’est vraiment très spontané

Houria: d’accord

Firdaws: très ludique aussi, il a besoin de contacts ludiques et variés. Donc, les contacts, oui mais alors si c’est toujours les mêmes, c’est quelque chose que lui, il va pas forcément aller vers toujours les mêmes personnes, parce qu’il a besoin de casser une certaine routine. Donc, c’est des personnes on va dire qui ont une grande capacité de s’adapter à l’improvisation

Houria: ok

Firdaws: et ils sont dans ce qu’on appelle le Carpe diem, c’est maintenant, tout de suite et on vit le moment présent

Bouchra: voilà, après il y a le type empathique, donc lui il est chaleureux, sensible, compatissant. Il a une façon authentique aussi d’aller vers l’autre et de ressentir ce que l’autre ressent 

Firdaws: il est naturellement tourné vers l’autre, en fait c’est ce qu’on disait tout à l’heure, quand on expliquait les fameux 100% d’énergie disponible, quand c’est une base, par exemple une base empathique, ça lui demandera pas d’effort de demander à la personne si elle va bien, si elle se sent bien, s’il a besoin de quelque chose. Et naturellement, elle sera centrée sur le besoin de l’autre

Bouchra: tout à fait, donc lui, son filtre c’est les émotions, il voit le monde à travers les émotions, les ressentis. Donc c’est vraiment une caractéristique forte chez lui et c’est sa dominante 

Firdaws: tout à fait, ensuite tu vas avoir le type promoteur, alors le type promoteur c’est, son filtre, c’est l’action. Il voit le monde, il perçoit le monde à travers l’action

Bouchra: voilà et puis il s’adapte facilement, Il est très résilient. Il a un côté assez charmeur

Firdaws: c’est l’amour du risque avec le type promoteur c’est je prends des risques et puis rien n’est impossible surtout 

Houria: d’accord

Bouchra: il est fonceur, ça peut être quelqu’un qui a une facilité à être seul et être avec un groupe en même temps

Firdaws: il passe à l’action, il s’adapte et on peut aussi le considérer comme un peu le roi du réseau parce que il a cette capacité à voir les opportunités et à saisir les bonnes opportunités

Bouchra: les bonnes opportunités

Firdaws: au bon moment parce, il est dans une, voilà une réflexion d’action, donc il va pas on va dire passer 107 ans à réfléchir sur tel ou tel sujet, non

Bouchra: il est souvent comparé à un caméléon d’ailleurs

Houria: d’accord

Firdaws: donc ça c’est pour le type promoteur 

Bouchra: après y a le type rêveur

Firdaws: oui

Bouchra: donc lui il est calme, réfléchi, imaginatif, c’est quelqu’un qui est dans l’introspection

Firdaws: alors en Process com on parle d’in-action, alors l’in-action ça veut pas dire qu’il y a pas d’action, mais ça veut dire que l’action se passe 

Bouchra: tout se passe dans sa tête 

Firdaws: à l’intérieur en tous les cas comme en anglais in en fait c’est vraiment à l’intérieur, l’action à l’intérieur, donc il imagine beaucoup ce qu’il va faire, il imagine beaucoup les possibilités. Il est beaucoup dans l’imagination et donc c’est des personnes qui ont cette grande capacité aussi à prendre du recul et de la hauteur sur les situations stressantes par exemple

Bouchra: chez lui le champ des possibles dans sa tête, tout se passe

Firdaws: ah oui il est infini et ensuite pour le type, le dernier type c’est le type persévérant, le type persévérant lui il voit le monde à travers un filtre qui s’appelle le filtre des opinions, donc c’est quelqu’un qui va savoir se positionner par rapport à ce qu’il pense, qui pourra le dire assez aisément, c’est un porte-parole idéal et il axe sa vie beaucoup sur 

Bouchra: il contribue énormément aussi, il a besoin de 

Firdaws: il a besoin de donner du sens à sa vie

Bouchra: du sens à sa vie exactement et de reconnaissance 

Firdaws: au niveau justement de 

Firdaws et Bouchra: de ses opinions

Firdaws: tout à fait  

Bouchra: de ses valeurs 

Firdaws: les valeurs, l’éthique, la morale 

Bouchra: de sa contribution au travail

Firdaws: voilà et puis, c’est très très important aussi de, voilà

Bouchra: qu’on lui demande son avis, il apprécie qu’on lui demande son avis

Firdaws: exactement, donc voilà pour les six types de personnalité 

Bouchra: on a fait le tour à peu près globalement

Firdaws: on a fait le tour en tous les cas de leurs points forts, on va dire de leurs 

Bouchra: ressources innées 

Firdaws: leurs ressources innées qui ne leur demandent pas d’effort en fait finalement, parce que ça fait partie de leur personnalité

Houria: d’accord, quelque chose de naturel

Bouchra: tout à fait

Firdaws: quand on parle de base, on est sur quelque chose de naturel, avec cette base, on vient au monde avec on ne la choisit pas. Alors on ne sait pas encore aujourd’hui si elle est génétique si, on sait pas à quel moment ça se passe, en tous les cas ce qui est certain c’est que à la naissance elle est présente et qu’elle nous suit jusqu’à la fin de notre vie

Bouchra: oui et d’ailleurs on peut l’observer dans le berceau, quand on regarde un enfant, on va avoir des réactions, même bébés, qui sont très différentes. On va avoir un bébé qui va être calme, qui va prendre sa tétine et qui va regarder un petit peu au plafond, d’autres qui vont vouloir absolument escalader les barreaux pour sortir. Enfin vraiment y a des réactions, enfants

Firdaws: très observable

Bouchra: qui sont observables exactement

Firdaws: c’est ce qui est magnifique avec la Process communication, c’est un vrai outil d’observation et d’analyse comportementale mais pas que parce qu’on analyse beaucoup le non verbal certes, les attitudes, la posture, les expressions du visage

Bouchra: le champ lexical 

Firdaws: mais aussi le champ lexical, le contenu de ce qui est dit mais c’est vraiment beaucoup, beaucoup la manière dont c’est dit qui va donner des informations, c’est un indicateur 

Bouchra: qui va diriger la communication 

Firdaws: tout à fait

Houria: et justement, comment savoir quel est notre, notre type de personnalité?

Bouchra: alors ça, on peut en interagissant avec la personne et ressentir l’énergie actuelle la motivation actuelle de la personne, ou alors en écoutant vraiment la façon dont elle va s’exprimer, on peut déceler peut-être sa base par contre, ça c’est important de le dire, on peut être sûr 

Firdaws: y a pas de certitude

Bouchra: voilà on peut être sûr seulement en passant l’inventaire de personnalités, on a eu des surprises, des personnes qui refoulaient leur base ou qui n’avaient pas conscience de leur base et qui passaient leur temps sur leurs étages qui était au-dessus et n’avaient pas pris conscience qu’ils étaient par exemple type base travaillomane ou base promoteur 

Firdaws: pour te donner un exemple concret, moi je connaissais ma base j’en étais certaine donc

Houria: d’accord

Firdaws: j’ai pas de surprise sur ma base par contre, j’ai eu beaucoup de surprise concernant ma phase. Alors la phase on précise, c’est là où se trouve ta motivation, ta source de motivation. Comme je disais tout à l’heure, on entend avec la base, on perçoit le monde avec la base, c’est notre manière naturelle d’agir, d’interagir

Bouchra: c’est notre langage maternel

Firdaws: voilà, par contre, la phase, c’est comment tu te motives donc la prise de décision se fait à partir de la phase actuelle et ça, moi, ça a été une totale découverte et je me suis vraiment révélée à travers cette phase, Bouchra

Bouchra: moi c’est le contraire 

Firdaws: c’est le contraire

Bouchra: moi je

Firdaws: t’étais persuadée d’être d’une certaine base 

Bouchra: voilà et en réalité y a que le test qui a pu définir et pour dire je l’ai passé quand même deux fois ou même trois fois pour être sûr et c’est ressorti trois fois, donc

Firdaws: mais ça s’est confirmé par la suite et effectivement, force était de constater que sa base était bien celle de l’inventaire

Bouchra: et clairement je trouve que ça apporte énormément parce que ça nous permet, bon déjà y un plan d’action qui est fourni. C’est pas, là on imagine pas, c’est quand même un algorithme précis qui définit l’inventaire de personnalité donc, il y a ici une cohérence entre les questions-réponses que seul l’algorithme peut évaluer, qu’il est vraiment très pertinent

Firdaws: ce qui est très important de souligner, c’est que le jour où Bouchera a découvert, parce que moi je l’ai suivi en direct live en fait quand elle a découvert son inventaire

Houria: oui

Firdaws: et j’ai vu avant après 

Bouchra: oui vraiment on déploie nos ressources, on s’autorise à être qui on est et surtout cette conscience, au début où y a peut-être

Firdaws: t’as dit quelque chose de fort

Houria: oui

Firdaws:  mais vraiment

Houria: ouai ouai

Firdaws: on s’autorise à être qui on est et je vous assure aujourd’hui moi j’entends des personnes qui vont dire: “ouai mais vous, les modèles, vous mettez les gens dans des cases” mais alors je vous assure c’est tellement tout le contraire

Bouchra: ouai

Firdaws:  on était dans des cases parce qu’on nous met dans des cases

Bouchra: tout à fait

Firdaws: depuis qu’on est tout petit, la société nous met dans des cases parce qu’il faut être comme ci, comme ça

Bouchra: et par moments, on nous met dans la mauvaise case c’est-à-dire que si je suis un rond et qu’on me met dans un cube et qu’on force

Firdaws: oui

Bouchra: c’est un peu compliqué donc là y a des dommages collatéraux forcément j’vais un petit peu avoir mal sur les côtés, c’est un peu ça pour illustrer 

Firdaws: j’aime bien l’image 

Houria: ouai moi aussi c’est un exemple très parlant 

Bouchra: c’est pour l’illustrer et c’est vrai que nous, là, comme dit Firdaws, ça ne nous enferme pas, bien au contraire, moi dans mon type de personnalité

Firdaws: ça a libéré 

Bouchra: je déteste être emprisonnée et justement m’enfermer, et du coup, et du coup, c’est vrai que moi ça m’a aidé à mieux comprendre mes mécanismes. Pourquoi je les reproduisais, parce que je le faisais de manière mécanique, au fil des années et je ne comprenais pas, je me disais: “mais attend, mais c’est pas possible, t’es pas comme tout le monde, mais pourquoi toi t’arrive pas à garder un boulot toute ta vie et que quand tout va bien tu te barres enfin y a quelque chose qui va pas, t’es pas normal ma fille” et en réalité ça fait partie de ma personnalité 

Firdaws: oui ça explique beaucoup de choses 

Bouchra: et là, j’ai compris que en fait moi, il fallait juste que j’entreprenne que j’étais faite pour ça, que j’étais pas pour travailler avec d’autres. Et voilà ça m’a permis vraiment de construire de manière efficace et d’être efficiente. De plus perdre du temps et de savoir sur quoi surtout, je voulais aller tout en étant en phase et ça fonctionne plutôt pas mal

Firdaws: complètement, c’est très, très libérateur de découvrir qui on est sur le papier, alors ça fait bizarre de se dire: “on découvre sur le papier” mais Bouchra elle a une image très, très forte, quand on dit mais c’est quoi la Process communication, c’est quoi l’inventaire de personnalité, je te laisse expliquer

Bouchra: alors c’est, pour moi c’est clairement l’IRM de la personnalité, j’aime bien moi les termes un petit peu, tout ce qui est médical

Firdaws: imagé 

Bouchra: voilà, c’est imagé, ça nous permet de savoir sur quoi on va travailler 

Firdaws: tu vois, c’est comme, tu vas chez le médecin, puis le médecin, il a besoin de poser un diagnostic pour savoir où te soigner 

Bouchra: voilà, il va te faire passer un scanner, il va te dire: ” écoutez, on va faire un scanner, on veut savoir qu’est ce qui va pas, où c’est localisé” là, c’est un peu pareil. C’est que on va tout de suite savoir qu’est-ce qui bloque, quel est le grain de sable qui enraye la machine pour qu’elle puisse avancer et être complètement

Firdaws: oui, parce que bien évidemment comme on le dit, on a une facilité dans notre base on a des supers-qualités parce que chaque type de personnalité

Firdaws et Bouchra:  à ses qualités

Bouchra: et il a ses défauts et on a les, comme aime bien dire Firdaws et c’est vrai que on a les défauts de nos qualités

Firdaws: bien sûr

Bouchra: et le truc, c’est que quand on reste trop dans nos défauts et dans notre zone de stress, forcément, on va avoir des comportements qui vont pas révéler réellement la personne qu’on est et qui peuvent nous faire de l’ombre 

Firdaws: et qui peuvent nous faire défaut et on devient contre-productif, même 

Bouchra: tout à fait

Firdaws: donc l’idée, on t’apprend rien, c’est vraiment de rester dans le juste milieu 

Bouchra: un équilibre

Firdaws: et ça aide en fait 

Houria: oui

Firdaws: cette conscience de soi comme on disait au départ c’est de se dire: ” ah tiens là, j’ai un signal qui est en train de s’allumer, j’ai un voyant

Bouchra: c’est ça, clignotant

Firdaws: sur mon tableau de bord, c’est un clignotant, et là je suis en train de rentrer sous stress, je suis pas encore sous stress, mais je sens que je suis en train de rentrer sous stress “aujourd’hui, je sais comment faire pour en sortir

Bouchra: il s’agit pas de, parce que souvent, on nous dit: “ah mais c’est génial, vous vous êtes les expertes de la communication” nan nan mais en fait

Firdaws: “vous gérez votre stress, vous êtes jamais en conflit

Bouchra: alors pas du tout, au contraire j’ai envie de dire on est, on reste des êtres humains, on a, on aura toujours des facteurs environnementaux qui vont nous stresser et ça on peut pas y échapper. Sauf que, aujourd’hui, on a une possibilité une capacité de se dire: “ah OK, là il se passe dans cette interaction, je sens que je suis sous stress, je vais tout de suite casser la chaîne au lieu de m’enliser dans cet état de stress qui peut amener encore d’autres choses bien plus, hop je stoppe le processus, je vais prendre du recul

Firdaws: c’est ça 

Bouchra: et puis après

Firdaws: on a la capacité d’enrayer ce processus mais on a aussi la possibilité de vivre l’émotion 

Bouchra: voilà

Firdaws: c’est-à-dire que si je suis sous stress, et que j’ai envie de, je sais pas de me mettre en colère ou que pour moi je trouve ça légitime à ce moment-là

Bouchra: je vais l’exprimer

Firdaws: je peux l’exprimer mais néanmoins, après il y a une phase d’analyse qui permet de me dire: “ah tiens là j’étais quand même pas mal sous stress, j’étais dans mon deuxième étage, j’ai déployé tel ou tel comportement” donc du coup, ça aide à la remise en question et on fait ça surtout avec l’autre parce que la conscience de soi, elle amène à quoi elle amène à la conscience de l’autre

Bouchra: tout à fait 

Firdaws: et quand l’autre adopte un masque, on appelle ça des masques en fait quand on entre sous stress, parce que sous stress on va soit prendre la casquette du Calimero, se plaindre, devenir, enfin, geindre

Bouchra: soit du persécuteur

Firdaws:  soit persécuter l’autre, soit devenir, oui voilà c’est ça en fait, blâmer, etc. Donc L’idée, c’est quoi, c’est de se dire: “OK, la personne en face de moi elle était clairement dans son stress” et c’est la raison pour laquelle je sais pas par exemple elle est partie en croisade et qu’elle m’a imposé sa vérité de manière très virulente. Ou alors qu’elle s’est complètement dévalorisée, confondue en excuses alors que moi je trouvais ça pas si grave, elle s’est complètement dévalorisée mais parce que on prend conscience que la personne est sous stress et que elle adopte des comportements qui vont avec sa phase ou sa base en fait, tout simplement voilà

Houria: d’accord et ce masque, en fait, c’est comment dire c’est, on n’est plus soi-même finalement

Bouchra: oh non, on n’a pas accès véritablement à la personne

Houria: d’accord

Bouchra:  et du coup la Process

Firdaws: ça rend plus tolérant

Bouchra: voilà la Process elle permet aux gens de sortir justement de ces masques, d’être en équilibre et d’avoir le comportement le plus 

Firdaws: adapté ouai

Bouchra: le plus adéquat à la situation au moment présent, enfin

Firdaws: en Process communication à partir du moment où on est sous stress et qu’on adopte un masque, on est plus dans la communication à proprement dit 

Houria: d’accord

Firdaws: on est plus dans un équilibre au niveau de la communication et on va parler de mécommunication 

Bouchra: mécomunnication

Firdaws: donc c’est un défaut de communication où la personne soit elle est en position supérieure par rapport à l’autre, position inférieure. Mais en tous les cas, il y a plus d’équilibre dans la communication et c’est là que nous allons intervenir à travers tous ces enseignements-là, c’est tout l’enjeu de ce process-là, de ce concept-là, c’est d’être toujours dans une position équitable dans la communication, c’est-à-dire j’ai de la valeur 

Bouchra: t’as de la valeur

Firdaws: mais tu en as aussi

Bouchra: exactement

Houria: d’accord donc finalement, la Process communication, elle a un, je dirais un double avantage savoir en quelque sorte pour quoi on est fait, trouver voilà sa voie et aussi améliorer ses relations avec les autres

Bouchra:  avec les autres, ses interactions aux autres et du coup ça apporte un équilibre où on se sent forcément, émotionnellement ça va impacter. Après, y a plein de choses, émotionnellement on est en phase avec ce qui nous entoure, et puis, on peut vivre une vie qu’on a envie de vivre de manière plus sereine et puis de faire des choix qui soient adaptés aussi

Firdaws: en accord avec qui on est, que ce soit, tant dans le milieu professionnel que personnel

Houria: d’accord et donc là j’aimerais vraiment en revenir voilà à la question de voilà trouver sa voie, trouver finalement ces talents naturels, par exemple pour une personne qui voilà, qui trouve plus de plaisir à exercer son métier et qui aimerait en trouver un autre où elle pourra justement libérer son potentiel et finalement s’accomplir, qu’est-ce que vous lui conseillerai ?

Bouchra: nous on a déjà eu beaucoup d’accompagnement de ce type-là où des personnes qui étaient un peu perdues, qui voulaient faire une reconversion professionnelle ou qui n’était plus en phase avec leurs collègues

Firdaws: dans ta question Houria t’a dit quelque chose aussi t’as dit qu‘il n’aime plus ce qu’elle fait, pas qu’il n’aime pas, qui n’aime plus

Bouchra: voilà donc, on peut présupposer que c’est une personne qui a phasé 

Firdaws et Bouchra: qu’a changé de source de motivation

Firdaws: et c’est possible, il y a beaucoup de personnes qui s’engagent dans une voie et elles sont très épanouies dedans et puis le temps passe et on se rend compte qu’on est plus fait pour ça qu’on a envie d’autre chose et là les centres d’intérêt changent mais parfois on n’est pas prêt à ce changement nous-mêmes

Bouchra: ou alors tout simplement se dire: “ bon bah qu’est-ce qui se passe, le boulot j’aimais bien mais là j’ai pas envie de le perdre parce que c’est important pour moi aussi de conserver ce boulot”

Houria: oui

Bouchra: c’est alimentaire, des fois on n’a pas trop le choix aussi

Firdaws: oui bien sûr

Bouchra: on peut pas dire au gens: ” ah l’inventaire de personnalité, hop vous allez changer de boulot” pour certaines personnes c’est pas possible aussi.

Firdaws: oui bien sûr

Bouchra: donc l’idée, c’est de dire OK, peut-être que cette personne est tellement sous stress qu’elle n’arrive plus à répondre à des besoins on en parlera plus tard mais on a tous des besoins psychologiques et chaque type à ses propres besoins

Houria: d’accord

Bouchra: donc peut-être que cette personne elle est sous stress qu’elle répond pas à ses besoins psychologiques et qu’elle arrive plus à trouver l’énergie nécessaire pour se rendre à son boulot. Donc, ça lui demande trop, trop, trop d’efforts, là on va amener la personne, comme on disait, à une meilleure conscience d’elle-même. Et peut-être que en prenant juste cette conscience et répondre à ses besoins psychologiques, ça va l’amener à revaloriser son travail et à être en équilibre et se dire: “ah bah, finalement, je me sens mieux”

Firdaws: retrouver de l’énergie ouai

Bouchra: “j’ai eu une période où j’étais pas très bien en terme d’énergie”

Firdaws: et comment optimiser son énergie pour être au top toute la journée au travail, comment réussir, par exemple, à interagir avec beaucoup de personnes

Bouchra: avec son collègue, parce que j’étais sous stress, exemple concret aussi, y avait une jeune femme qui était base empathique et qui travaillait avec un monsieur qui était donc lui phase travaillomane, qui n’était pas du tout dans l’émotionnel. Et elle avait besoin d’attention particulière, au boulot donc au début, elle y allait elle était dans la sur-adaptation, fait plaisir et tout, mais elle n’avait pas cette reconnaissance pour laquelle elle, elle allait travailler tous les matins de manière inconsciente. Il se passait que petit à petit elle est entrée sous stress donc, elle faisait deux trois bêtises au travail, donc le type travaillo qui lui a besoin que tout soit clair, que ce soit 

Firdaws: carré

Bouchra: carré, il se rend compte que bon bah là ça va pas du tout, donc il prend pas de gants pour lui parler ou lui dire les choses, il le dit de manière 

Firdaws: très factuelle 

Bouchra: voilà sans émotion

Houria: d’accord

Bouchra: elle le prend personnellement donc ça a commencé à déclarer chez elle des symptômes, à avoir, vraiment à symptômiser les choses

Firdaws: si tu veux, quand le type travaillomane s’adresse à elle et remet en question sa compétence

Bouchra: tout à fait 

Firdaws: elle elle le prend 

Bouchra: prend personnellement

Firdaws: pour sa personne pas pour ses compétences c’est là que ça crée une dissonance et que ça crée une

Bouchra: on est pas en phase

Firdaws: c’est ça

Bouchra: et du coup on est pas sur le même message

Firdaws: et j’aime bien l’expression de ne pas être sur la même longueur d’onde c’est réellement ça 

Bouchra: oui

Firdaws: aujourd’hui la Process communication permet d’ajuster un peu le diapason, d’ajuster ce curseur justement au niveau des ondes pour pouvoir se comprendre

Bouchra: tout à fait

Firdaws: “moi je te parle de tes compétences, je te parle pas de ta personne” et y a tout un art pour s’exprimer 

Houria: c’est ça

Firdaws: si le type travaillomane avait décelé cette personnalité de type empathique aimerait recevoir le message d’une certaine manière, il aurait adapté son discours 

Bouchra: et bah figures-toi que c’est ce qui s’est passé, c’est-a-dire que cette jeune femme très attristée vraiment elle le vivait très, très mal elle s’est mise en arrêt plusieurs fois

Houria: oui

Bouchra: donc arrêt maladie sur arrêt maladie donc le manageur lui il comprend pas, il se dit: “ mais qu’est-ce qu’elle a, pourquoi elle est malade, enfin moi j’ai besoin d’elle, c’est compliqué d’embaucher derrière elle, une intérimaire, enfin il faut que ce soit une personne stable à ce poste” et donc, ce manageur découvre la Process communication, se forme et là bam, alors là il découvre que les types de personnalités, qu’y a des émotions

Firdaws: ça existe

Bouchra: et du coup il a commencé à avoir un autre échange, à avoir un autre style de management ou il y amenait de la bienveillance. Et là, ça a complètement changé son assistante, mais alors c’est devenu, mais complètement

Firdaws: elle a déployé tout

Bouchra: toutes ses ressources 

Firdaws: tout son potentiel ouai c’est ça

Bouchra: et ça a été plus d’arrêts maladie, c’était l’équilibre au travail 

Firdaws: la motivation était au top parce qu’il a su comment la motiver en répondant, en lui offrant, pardon

Bouchra: le besoin psychologique qu’elle attendait et ne serait-ce qu’avec une question: “ça va, tu vas bien Martine ce matin, comment vont tes enfants ?” des petites choses qui vont amener justement à de la considération dans sa personne

Firdaws: c’est ça

Bouchra: et pour elle c’était OK, elle pouvait  passer une journée entière à travailler sans que ça lui pose de problèmes. Il pouvait lui demander des fichiers Excel sans problème, et voilà, ça a amené à un rééquilibre, donc ça, c’était un exemple que je voulais

Houria: ah c’est génial

Bouchra: partager avec toi parce que c’est ce qui se passe et forcément il se passe quoi, cette jeune secrétaire qui arrive au boulot, qui est en phase et qui rentre chez elle pas sous stress et ça va forcément irradier sur sa vie de famille avec son mari, avec ses enfants, ses enfants forcément seront pas, ça a un impact sur tout un système 

Firdaws: c’est vraiment l’effet dominant en fait

Bouchra: voilà 

Houria: là vraiment c’est super intéressant cet exemple, parce que ça me fait rappeler, bon je caricature un peu, mais au lieu de se dire y’a le méchant, y’a la gentil, en fait non, c’est simplement si je comprends bien 

Bouchra: mécommunication

Houria: voilà 

Firdaws: là c’est exactement ça Houria t’a tout à fait compris nous ce qui nous a plu dans ce modèle-là c’est que y a plus de jugement de valeur 

Houria: c’est ça

Firdaws: sur tel ou tel comportement ou telle personne, on prend plus les choses pour nous personnellement

Bouchra: tout à fait 

Firdaws: on se dit la personne a une manière de voir le monde, c’est son filtre, sauf que quand on n’a pas accès aux 6 filtres, ce qui nous est étranger on le comprend pas 

Bouchra: et puis on s’en éloigne forcément

Firdaws: et puis ça bloque, ça bloque mais quand on prend connaissance qu’il existe six types de personnalités, six manières de voir le monde 

Bouchra: 6 perceptions 

Firdaws: mais bien sûr et 6 manières de parler, imagines-toi que c’est six langues maternelles par exemple, quand t’apprends les 6 langages

Bouchra: c’est plus simple

Firdaws: c’est plus simple

Bouchra: et puis plus tu vas t’exercer à parler et plus tu vas prendre l’accent tu vas, alors que bon, si j’arrive que je te parle chinois et que toi, tu me parles anglais à un moment donné on va parler le langage des signes et encore, si on a de la chance on va se comprendre

Firdaws: l’idée, c’est de se comprendre, il y a une citation justement en Process communication qui dit:

On a rien trouvé de mieux pour se comprendre que de se parler

et aujourd’hui c’est de ça qu’il s’agit, c’est de se comprendre, mais pour se comprendre il faut se parler et pour se parler ce serait bien qu’on soit sur le même canal, sur la même langue 

Bouchra: et on a compris qu’aujourd’hui y a un process pour ça, c’est 

Firdaws: oui, c’est aussi simple que ça

Bouchra: voilà

Firdaws: Process communication 

Houria: donc finalement, lorsqu’il y a des mécommunications, c’était ça le mot mécommunication ? 

Bouchra et Firdaws: oui

Firdaws: en fait alors ça vous trouverez pas dans le  dictionnaire c’est vraiment un mot propre à la Process communication qui veut dire si tu veux la non-communication finalement

Houria: d’accord, donc finalement, même si les personnes elles pensent se parler, en fait c’est qu’elles parlent pas la même langue

Bouchra: tout à fait et c’est pour ça que j’aime assez illustrer avec des exemples concrets pour que les personnes comprennent en fait ce qui se passe et que là comme tu disais tout à l’heure, bah au fait, le manageur, c’est pas lui qui, il est pas mauvais en réalité, il a juste la tête dans le guidon et sous stress, par moments, il va peut-être avoir des comportements qui, lui pensent être juste et sauf que la personne avec qui il ‘interagit, elle le reçoit comme une agression comme

Houria: oui

Bouchra:  un manque de considération, et ça crée des noeuds, un manque de productivité, des objectifs pas atteints en entreprise, c’est ce qui fait que beaucoup d’entreprises sont vouées à l’échec à cause du personnel qui est mal géré, des managers qui ne sont pas formés, donc managers OK en entreprise, mais quand on est à la maison, le manager du foyer, c’est le papa et la maman

Houria: c’est ça 

Bouchra: donc on est tous manager quelque part de quelqu’un

Houria: tout à fait 

Bouchra: et là, l’idée c’est de se dire comment je vais faire, c’est comme pour nos enfants. On a des enfants à l’école, on a envie de leur inculquer, il y a un système qui est déjà prédéfini et qui, c’est comme ça c’est des règles pour tout le monde, c’est pour tout le monde pareil, sauf que encore une fois, il y a des enfants qui vont très mal vivre le système scolaire actuel et des parents qui en plus sous stress parce qu’ils vont avoir une pression de “il faut que mon enfant réussisse”

Houria: c’est ça 

Bouchra: donc déjà je suis sous stress le “il faut” déjà il stress, va amener un enfant à vivre toute cette scolarité dans un stress qui fait que y a beaucoup d’élèves à un moment donné, ce stress il est resté à l’intérieur du corps et qui s’est diffusé tout au long de ces années, va faire que d’un coup il va rejeter: “trop stressant pour moi, ah l’école c’est pas pour moi, j’en veux plus de cette école”

Firdaws: il fait une association école = stress donc, pourquoi m’encombrer avec du stress et me mettre dans une posture désagréable?

Bouchra: donc tu vois, c’est vraiment un modèle que tu peux amener à tout

Firdaws: à tous les niveaux

Bouchra: les niveaux de vie, que ce soit à n’importe quel âge et nous c’est ce qui nous a plu avec Firdaws, c’est que vraiment au début on s’est dit

Firdaws: c’est très universel 

Bouchra:  c’est très professionnel et au fait pas du tout c’est professionnel oui, ça nous aide, c’est un grand boom en avant parce qu’on se dit OK, nous, ça nous a permis d’aller de l’avant, de savoir où on veut aller, d’identifier aussi

Firdaws: on a eu quand même un couple de coaché qui nous a dit:” vous nous avez fait gagner deux ans”, enfin vous

Houria: super 

Firdaws: la Process communication leur a fait gagner deux ans

Houria: c’est génial 

Firdaws: au niveau professionnel et puis, on parle pas des conflits qui se sont amoindris considérablement, en fait, ils se comprennent réellement, ils se comprennent. Ils respectent les visions de chacun. Ils respectent les besoins de chacun et ça rend les choses tellement plus simples.

Houria: ah oui, j’imagine, si j’en reviens au fait de trouver sa voie, comment est-ce qu’on sait

Bouchra: donc inventaire de personnalité 

Houria: oui voilà c’est ça donc

Bouchra: inventaire de personnalité c’est ce qu’il y a de plus fiable aujourd’hui pour nous

Firdaws: nous on se base dessus pour accompagner les personnes à trouver leur voie, c’est-à-dire que les personnes vont passer leur inventaire de personnalité, l’inventaire va être généré, ça va donner lieu vraiment à quelque chose de très précis, donc l’inventaire il est divisé en deux parties, on a un résumé avec ce qu’on appelle 

Bouchra: un plan d’action concret quand même qui est

Firdaws: un immeuble d’étages avec les six étages de la personnalité donc on voit de suite de manière très imagée où se situent nos forces et où on a moins d’énergie. Et qui dit moins d’énergie, c’est aussi moins d’énergie pour interagir avec ce même type de personnalité. Donc on arrive à voir aussi les affinités. Pourquoi, parce qu’on souvent de: “oh j’ai plus d’affinités avec telle ou telle personne et puis avec ce genre de personne moins” mais là on comprend pourquoi. Mais l’idée c’est pas de rester figé sur ça, l’idée c’est de dire 

Bouchra: c’est d’évoluer, c’est évolutif 

Firdaws: c’est très évolutif. C’est un outil d’évolution réellement et donc tu disais par rapport à trouver sa voie. Alors, l’inventaire de personnalité, une fois qu’on l’a entre les mains donc comme disait Bouchra, il y a un réel plan d’action parce qu’il y a quand même 40 pages qui expliquent

Houria: ah oui

Firdaws: voilà, mais ça ne suffit pas puisque derrière, nous on va débriefer pendant 1h30 et avec Bouchra on a fait le choix de le faire toutes les deux. On pourrait prendre des coachés chacune de notre côté et puis faire des débriefs toute seule mais on trouve que c’est tellement plus riche d’allier nos deux visions, nos deux perceptions 

Bouchra: tout à fait 

Firdaws: au service de cet inventaire de personnalité-là pour accompagner les personnes donc les personnes viennent à nous avec des souhaits privés de la vie privée et les souhaits de la vie professionnelle. Nous on leur offre la possibilité de pouvoir évoquer les deux et de pouvoir les accompagner sur cette recherche-là cette réflexion-là

Bouchra: souvent, les personnes arrivent avec un objectif professionnel qui est déjà défini. Ou alors des personnes qui sont complètement perdues, qui aimeraient mettre en place quelque chose, ils savent pas quoi et

Firdaws: parfois on a des personnes qui viennent juste parce qu’elles ont un problème relationnel avec une personne en particulier et qu’elles ont 

Bouchra: tout à fait

Firdaws: une communication qui est complètement mais bloquée, figée, sauf que cette personne fait partie du système familial ou du système et du coup

Bouchra: ça permet de dénouer quand même pas mal de conflit oui

Firdaws: oui et il faut débloquer ça pour pouvoir avancer et retrouver une sérénité parce que je sais pas, peut-être que ça peut être la belle-mère ou la belle-soeur ou autres et à un moment donné, pour retrouver aussi un équilibre au niveau de son couple, on a à coeur que tout se passe bien et donc parfois on a ce genre de demande-là et c’est vrai que le fait de mettre en avant l’inventaire de personnalité de la personne qui en fait la demande parce qu’il faut vraiment le vouloir et en faire la demande, partir d’une volonté personnelle

Houria: Oui

Firdaws: ça ouvre une vraie compréhension et un plan d’action pour la personne et c’est vrai que quand on explique parce que parfois les personnes nous font part de l’interlocuteur avec qui ça ne va pas, mais du coup, avec des indicateurs, on arrive aussi à détecter qu’elle serait éventuellement le type de personnalité en face. Et quand on décrit et qu’on explique le mécanisme, la personne vraiment va ressentir de la bienveillance et de la tolérance vis-à-vis de cet interlocuteur avec qui au départ il y avait plus de conflit et d’incompréhension.

Bouchra: alors c’est aussi important de dire que oui, l‘inventaire de personnalité permet de comprendre qui on est. Donc déjà, c’est une démarche qui est personnelle qui est pour soi. C’est pas, à mon sens, suffisant, pour compléter tout ça et avoir une meilleure interaction avec les autres et comprendre aussi ce qui se passe, l’énergie des autres, comment pouvoir 

Firdaws: s’adapter

Bouchra: s’adapter voilà à l’autre bien sûr que c’est la formation qui fera que ça sera complet

Houria: oui

Bouchra:  Parce que l’inventaire, l’inventaire c’est pour soi et la formation c’est pour interagir et être, optimiser toutes ses relations voilà

Firdaws: tout à fait

Houria: d’accord et  donc l’inventaire en fait, c’est comment dire, c’est un questionnaire. C’est ça?

Bouchra: Oui

Firdaws: oui c’est ça

Bouchra: C’est une quarantaine de questions à peu près 

Firdaws: y a 45 questions, faut compter à peu près 45 minutes et une fois que le questionnaire est rempli, on a ce fameux inventaire de personnalité

Bouchra:  avec un taux de fiabilité quand même, qui donne le taux de fiabilité, donc il est très fiable 

Firdaws: la crédibilité, voilà ça donne vraiment une crédibilité à ce test et c’est vrai que nous on se base, nous ça nous apporte aussi un certain confort dans l’accompagnement parce qu’on a quelque chose de solide sur lequel on peut s’appuyer 

Firdaws et Bouchra: c’est un réel support

Bouchra: C’est un support qui nous permet de déterminer un objectif donc qui soit professionnel personnel, d’accompagner au mieux de donner des pistes aussi voilà parce que nous on est dans le consulting aussi 

Firdaws: c’est ça 

Bouchra:  d’accompagner la personne, nous à notre sens par rapport à ce qu’il en ressort aujourd’hui pour une personne qui est complètement perdue parce qu’il y a des gens qui savent parfaitement ce qu’ils veulent faire, ils veulent juste gérer leur stress et savoir comment,  des gens qui sont perdus c’est peut-être leur suggérer des pistes d’amélioration ou d’objectif aussi pourquoi pas en fonction de leur personnalité qu’est-ce qui serait confortable pour eux 

Firdaws: c’est ça 

Bouchra: et qu’est-ce qui l’est pas? Voilà, Exemple aussi nous on a une personne qui était déjà entrepreneur, qui avait déjà tout et qui, quand même malgré tout, c’était très compliqué pour cette personne de générer un chiffre d’affaires, confortable, il le faisait, mais c’était, c’était toujours un peu compliqué. Et Donc, il passe l’inventaire de personnalité et là force est de constater que c’est très normal, vu que son promoteur est au sixième et que il a très peu d’énergie promoteur donc pour lui parler d’argent c’est une réelle source de stress. Il se passe quelque chose dans son corps qui fait que, voilà  il préfère éviter et du coup, c’est ce qui faisait que il rentabilisait pas. Donc là, on a un plan d’action concret pour cette personne 

C’est soit tu nourris tes besoins psychologiques constamment et tu décides, c’est un objectif que tu te donnes de muscler cet étage-là, donc tu vas, on va t’accompagner nous parce qu’on sait comment faire. Ou alors tu délègues tout simplement cette partie à quelqu’un qui va rentabiliser ton entreprise. Comme c’est une source de stress trop importante t’as des options, t’as des choix. À toi de faire le choix le plus adapté qui sera bon pour toi parce que nous, on saura jamais ce qui est bon pour toi. On part du principe que la personne elle-même, sait ce qui est bon pour elle

Houria: oui 

Bouchra: on va juste l’aiguiller 

Houria: d’accord, c’est vraiment intéressant ça, parce que finalement ça peut aider à toutes les toutes les questions finalement

Bouchra: absolument, moi vraiment, c’est ce qui m’a le plus plu dans ce modèle, c’est de voir en fait la multitude de possibilités que je pouvais avoir et que justement, ça ne m’enfermait pas, que ce n’était pas que professionnel. Bon, bah OK, j’ai passé mon inventaire parce qu’avant, avant de faire la Process, faut savoir que j’ai passé une dizaine de bilan de compétences qui m’ont tous dit: “bon bah écoutez madame tout vous correspond à part peut-être le médical” 

Et donc si tu veux pour en revenir à ce que je te disais, c’est vrai que le bilan des compétences, en réalité, je l’ai passé plusieurs fois. Ça m’a pas vraiment aidé. Je savais que je pouvais jongler un petit peu dans plusieurs métiers et apprendre vite je savais que j’avais cette capacité. Par contre, ça m’a pas vraiment aidé dans ma vie professionnelle et encore moins dans ma vie personnelle. Que là, quand j’ai passé cet inventaire de personnalité c’est vrai que ça a été une révélation. Déjà, il y a eu un état de choc parce que quand on m’a donné ma base, je me suis dit non, c’est pas moi d’abord y a eu un rejet

Houria:  oui

Bouchra: c’est pas moi, c’est pas vrai. Non, non. Moi on dit que je suis une empathique,  je suis juste convaincu d’être empathique en plus c’est que c’est vrai c’est que j’ai beaucoup d’empathie en moi. Ce qui est normal, ça fait partie de ma personnalité aussi. Et puis, il faut savoir que moi, j’ai été entouré de bases empathiques  autour de moi, donc c’était très facile pour moi. J’ai toute ma vie. J’ai vécu avec cette énergie de très près toute ma fratrie. Ils sont tous empathiques. Donc ça a été pour moi très facile. Et donc, on pense que c’est nous qui sommes comme ça, mais en réalité, c’est notre système qui peut être comme ça

Houria: Oui 

Bouchra: et je me suis pas rendue compte que je me suis adapté pendant toutes ces années. 

Houria: tu perdais l’énergie, finalement?

Bouchra: oui au point de croire que j’étais ça, mais en réalité, non. Et sous stress. Effectivement, j’avais des mécanismes qui n’avaient rien à voir avec, par exemple, mon frère qui est base, empathique. On n’avait pas du tout les mêmes réactions. Et donc c’est là où c’est intéressant. C’est que sous stress on retourne tous à notre base.

Houria: est-ce qu’il y a un livre que vous recommanderiez particulièrement?

Firdaws: en fait, Bouchera et moi, au départ, on était dans les thérapies brèves, donc on l’est toujours mais on a commencé par des formations en thérapies brèves et donc de là, Bouchera avait commencé un livre qui s’intitule Process thérapie et ça a été le début, justement, de la découverte de la Process communication 

Bouchra: qui nous a amenés vers la Process com qui nous a amené vers se livre aussi Comment leur dire… de Gérard Collignon

Firdaws: oui puis en formation c’est vrai qu’une amie aussi nous en avait parlé de la Process Communication et qui avait dit à Bouchra: “jte verrais trop dans ce domaine-là !” et puis de là on s’est renseigné et le livre Process thérapie nous a amenés à un livre qui s’intitule Comment leur dire… De Gérard Collignon, qui est aujourd’hui le détenteur du modèle Process communication en France et puis partout dans le monde parce que c’est un Français aujourd’hui qui a racheté le modèle Process Communication, qui est Américain, qui a été créé et qui a été créé par Taibi Kahler,  un psychologue américain

Bouchra: puis la famille Collignon franchement ils sont passionnés aussi, ils le transmettent, ils incarnent parfaitement le modèle et ils transmettent ce modèle avec beaucoup de passion et 

Firdaws: oui c’est ça, beaucoup de sagesse et

Bouchra:  et d’humilité aussi 

Firdaws: beaucoup d’expérience autour de ce modèle-là, ça fait 30 ans, ça fait 30 ans qu’ils explorent le modèle, qu’ils le diffusent à travers le monde aujourd’hui dans 56 pays et le livre Comment leur dire… de Gérard Collignon a été 

Bouchra: on le conseille voilà pour répondre, c’est vraiment le livre qu’on conseille pour ceux qui veulent s’initier. Alors, pour ceux qui veulent passer l’inventaire avant c’est un complément d’information qui est super intéressant

Firdaws: c’est génial

Bouchra: ou alors, pour ceux qui veulent comprendre avant de se lancer, c’est très bien aussi comme dans les deux sens

Firdaws: et puis, comme pour ceux qui veulent parfaire leur formation aussi, après, nous on le lit encore aujourd’hui, on se réfère beaucoup à ce livre-là

Bouchra: voilà

Houria: est-ce qu’il y aurait une citation que vous aimez particulièrement ? 

Firdaws: moi j’en ai une qui me vient comme ça, c’est quelque chose que je me suis souvent dite et que je me dis souvent alors je sais pas si ça va te parler à toi aussi Houria. Mais pour moi, c’est, je sais pas si c’est vraiment une citation, mais ce serait:

Travaille pour ta vie comme si tu ne devais jamais mourir et travaille pour l’au-delà comme si tu devais partir demain

Firdaws

Houria: ouai franchement, je suis tout à fait en ligne avec cette citation, ça me parle beaucoup

Firdaws: moi elle me

Bouchra: c’est très spirituel

Houria: elle est profonde

Bouchra: Alors moi c’est:

Tu vois en l’autre ce que tu n’es pas capable de voir en toi

Bouchra

Bouchra: donc l’effet miroir et souvent ce qu’on pointe du doigt chez l’autre c’est ce qu’on refuse de voir chez nous

Firdaws: et d’autant plus qu’on le détecte de plus en plus avec Bouchra 

Bouchra: voilà on écoute les gens et c’est vrai que c’est assez fascinant

Firdaws: voilà et puis pour nous aussi attention on parle pas que des gens, nous aussi, on peut pointer des choses chez d’autres, on peut être agacé par certains comportements qui, en réalité, vont aller chercher quelque chose chez nous de très profond donc ça nous invite

Bouchra: ça nous  permet de travailler aussi sur soi et de savoir sur quoi on doit pouvoir travailler, donc voilà

Houria: ah c’est super intéressant ça, donc finalement, ce qu’on voit chez l’autre qui nous agace bah finalement c’est quelque chose que chez nous qui

Bouchra: qu’on porte

Houria: c’est intéressant ça 

Bouchra: j’ai une petite expression, aussi que je dis souvent 

Firdaws: alors ça c’est, ouai j’ai beaucoup remarqué parce qu’on en parlait tout à l’heure, je dis: “tu dis toujours ça” alors ce qu’elle dit, vas-y j’te laisse le dire

Bouchra: Alors “parlons peu parlons bien

Firdaws: c’est une expression mais c’est vrai que ça revient toujours dans la bouche de Bouchra c’est: “parlons peu, parlons bien” c’est très corrélé à un certain type de personnalité ça

Bouchra: quoique j’ai beaucoup parlé aujourd’hui donc c’est pas très 

Firdaws: oui mais tu as parlé bien 

Houria: c’est parfait c’est parfait, vraiment merci pour, c’était vraiment, moi ça me passionne vous écoutez, donc parler beaucoup c’est parfait pour moi

Bouchra: Merci pour ton écoute, ton intérêt

Houria: et je suis sur que ça va beaucoup plaire

Bouchra: ça nous motive aussi d’avoir, voilà vraiment avec Firdaws on est complètement en phase sur ça, c’est que on aime ce qu’on fait, on est passionné par ce qu’on fait, on découvre tous les jours. On aime assez dire aussi que y’a pas qu’une façon d’être dans son énergie travaillomane, d’être type travaillomane, on a mille et une façons de l’être et on découvre, on peut avoir une base commune mais mille et une façons de l’exprimer

Firdaws: et c’est ce qui nous rend singuliers, c’est ce qui nous rend singulier 

Bouchra: absolument, merci ça c’était super important de le dire et nous on découvre tous les jours c’est-à-dire qu’on apprend, on se rend compte à quel point les gens sont une richesse

Firdaws: c’est sûr que je ne sais pas si vous, vous mettez ensemble deux types qui sont de même phase ou de même base, ça va être très fluide. Et puis: “ah c’est bizarre j’ai l’impression de te connaitre depuis longtemps” mais il y a beaucoup de points communs comme ça qui se, et forcément ça crée vous savez 

Bouchra: une alchimie, des connexions 

Firdaws: mais l’Homme par nature aime ce qui lui ressemble. Donc, forcément, il se retrouve dans l’autre. Mais en même temps, nous, ce qu’on aime à dire que la Process communication, c’est que c’est évolutif et que l’idée c’est de pouvoir justement être en phase avec tout le monde et pas qu’un seul type de personnalité ou deux ou trois

Houria: et quelle a été la meilleure décision que vous ayez prise dans votre vie ?

Firdaws: alors pour moi, ça a été clairement, c’était une décision très difficile que j’ai mûrement réfléchi, mais ça a été de démissionner de mon poste de commercial en 2015 2016. J’étais salarié et je n’étais plus en phase avec mes valeurs. Justement, ce fameux changement de j’aimais, j’aime ce que je fais, j’apprécie, mais il me manque quelque chose et j’ai besoin d’autre chose dans ma vie aujourd’hui. J’avais besoin de sens, j’avais besoin d’être en accord avec mes valeurs, mes valeurs profondes et j’ai décidé de quitter ce travail qui ne m’apportait pas justement ce, je ne pouvais pas assouvir ce besoin

Bouchra: cet équilibre

Firdaws:  cet équilibre spirituel que je recherchais et j’ai décidé de démissionner, sans le sou

Houria: oui, bah oui c’est courageux

Firdaws: j’ai fait un saut dans le vide à un moment où d’ailleurs la société était en expansion et personne ne comprenait mon choix. Mais je suis resté voilà. Je suis fière aujourd’hui d’avoir suivi mon instinct et mon envie et de m’être écouté à ce moment-là, très précisément

Bouchra: et pour répondre j’ai clairement à peu près la même expérience que Firdaws à ce niveau-là et je dirai la même chose, c’est que à un moment donné, j’étais plus du tout en phase dans le monde de l’entreprise et je papillonnais d’une entreprise à l’autre et j’avais envie de me dire bah nan là stop. Ce n’est pas pour toi, il faut que tu arrêtes et c’est vrai que ça a été très difficile parce que on est jugé par notre entourage 

Houria: oui

Bouchra: on comprend pas: “ tu te gâches, t’as un potentiel, mais pourquoi, mais…”

Firdaws: et faut voir ce qu’on entend à ce moment-là quand on veut partir 

Bouchra: c’est incroyable, moi j’avais des avantages incroyables dans mon entreprise

Firdaws: c’est pas évident 

Bouchra: et voilà de partir tout laisser, et se dire: ” bon bah je pars un petit peu avec rien mais anh mon Dieu qu’est-ce que je me sens bien d’être libre !

Firdaws: puis on se rend compte que les gens, en règle générale, mais en tout cas dans le monde professionnel dans lequel j’étais, ont une sacrée peur de l’insécurité financière

Bouchra: ouai et c’est vrai que même notre propre famille, moi, j’ai eu beaucoup de questionnements autour de moi: “mais pourquoi tu te gâches, mais qu’est-ce qui se passe” et en réalité 

Firdaws: on n’est pas dans la même recherche 

Bouchra: c’était ma meilleure décision parce que moi, ça m’a permis d’aller travailler, de comprendre et d’aller chercher et j’ai trouvé et j’ai trouvé Firdaws c’est magnifique

Firdaws: elle m’a trouvé et je l’ai trouvé

Bouchra: voilà

Firdaws et Bouchra: on s’est trouvé 

Bouchra: et du coup, ça a créé un projet de vie avec lequel on est en phase. On est en accord dans notre système de valeurs, dans ce qu’on veut accomplir

Firdaws: et sincèrement aujourd’hui, on n’aurait pas pu trouver mieux. C’est-à-dire que tu vois on parle de Process communication, on forme avec ce modèle-là, on fait des ateliers, des inventaires mais qu’est-ce qu’on prend plaisir à le faire

Bouchra: ah ouai et ça équilibre tellement de choses chez nous, que ce soit même avec nos familles, avec notre entourage

Firdaws: on s’épanouit complètement dedans et aujourd’hui Bouchra c’est ce qu’elle dit quand elle dit que son entourage ne la comprenait pas, ouai nos parents faut pas oublier qu’ils étaient dans des besoins dit physiologiques

Bouchra: tout à fait 

Houria: oui 

Firdaws: il faut

Bouchra: travailler

Firdaws: on travaille pour manger, boire, avoir un toit sur la tête, se chauffer, on n’est pas dans.: “j’veux être épanoui, je veux m’accomplir, je veux être dans la recherche d’identité” enfin c’est des choses qui pouvaient pas comprendre à l’époque et qui aujourd’hui bien sûr, on a un échange et ils sont plus dans cette compréhension-là, mais pourquoi ? Ils nous les ont offerts ces besoins physiologiques de base, on les a eus, on n’a pas eu besoin d’aller les chercher et d’aller y répondre, nous on est dans une autre recherche. On est dans une recherche d’épanouissement personnel et ça, ça n’a pas de prix pour nous aujourd’hui quand on peut se le permettre bien sûr

Mais je pense qu’aujourd’hui, quand on regarde un peu partout dans la société, il y a beaucoup, beaucoup de personnes qui sont dans cette démarche-là. Il y a beaucoup de reconversion professionnelle. On n’a jamais autant changé de métier qu’à notre époque

Bouchra: et puis, quand bien même on n’est pas dans le professionnel et qu’on a juste envie de se retrouver en équilibre en homéostasie psychologique, bon sang que ça fait du bien de se dire: “OK, j’ai la capacité de sortir de mon stress, je suis sous stress, même avec mes enfants tous les jours, avec mon mari, je fais des crises je ne sais pas pourquoi là peut-être que j’ai une possibilité je m’offre la possibilité de retrouver cette énergie

Firdaws: de gagner en paix,  en sérénité

Bouchra: d’être une meilleure personne et de me donner la possibilité d’évoluer aussi et c’est ce qu’on disait avec Firdaws nous ce qu’on aime aussi, c’est cette perspective d’évolution, c’est évolutif et c’est génial

Houria: Et qu’est-ce qui vous rend le plus fières ?

Firdaws: moi ma fierté personnellement, c’est d’être au quotidien en accord avec mes valeurs, franchement et de savoir m’écouter aujourd’hui parce que je trouve qu’à un moment donné, on est trop dans, tu sais on nous met dans des cases et comme je disais tout à l’heure, à un moment donné, c’est sortir de ces carcans-là et de se dire ce n’est pas parce que la société te dit qu’il faut être comme ça que tu vas suivre cette voie-là. Donc, c’est vraiment je suis contente aujourd’hui d’avoir pu explorer différents domaines ça m’a apporté un élargissement au niveau de ma vision

Bouchra: tout à fait 

Firdaws:  que ce soit au niveau professionnel, au niveau privé, ma sphère familiale et même au niveau spirituel et je me rends compte de cette évolution 

Bouchra: elle est consciente

Firdaws: et puis dans beaucoup de domaines et donc moi ouai je suis très fière qu’aujourd’hui, m’a été donné cette occasion d’aller explorer ces dimensions-là

Houria: quelle serait votre définition du succès?

Bouchra: pour moi, le succès, c’est être soi, heureux peu importe ce qu’on fait, ce qu’on est 

Firdaws: ce qu’on a

Bouchra: ce qu’on a, c’est pas ce qui est autour de nous qui définit qui on en est et là le fait d’avoir l’équilibre et j’insiste sur ce mot l’équilibre, cette homéostasie psychologique amène à une homéostasie physique. Donc, du coup, c’est ce qui fait qu’on va rayonner et qu’on sera la bonne personne au bon endroit 

Firdaws et Bouchra: au bon moment

Houria: magnifique

Firdaws: et pour moi, je dirais que ma définition du succès ça rejoint Bouchera, c’est-à-dire d’abord cette recherche d’authenticité vis-à-vis de soi, d’être soi-même en toutes circonstances et d’apporter à l’autre et de ressentir ce sentiment de gratitude finalement de se dire: “mais merci, merci d’être la personne qui peut-être une cause peut être dans l’évolution d’une autre personne parce que moi on m’a donné

Bouchra: la contribution

Firdaws: on m’a donné cette chance d’évoluer donc j’ai rencontré des personnes sur mon chemin qui m’ont été très aidante et si demain moi je peux être une personne aidante pour l’autre j’aurai réussi et ça aurait été le succès

Bouchra: donc le succès aussi, notre contribution aussi de pouvoir contribuer à cet éveil, peut-être cette prise de conscience nous ça nous va 

Houria: pour terminer, pour les personnes qui voilà voudraient en savoir plus, peut-être même faire un inventaire de personnalités, où est-ce qu’on peut vous retrouver sur Internet?

Bouchra: alors nous, on est Opalys Formation comme on l’a l’expliqué

Firdaws: on a un site Internet

Bouchra:  un compte Instagram 

Firdaws: et un compte Facebook, moi j’ai une page perso sur LinkedIn pour ceux que ça intéresse, mais voilà essentiellement sur les réseaux sociaux. On communique pas mal sur Instagram, Facebook et puis le site Internet est en train de se refaire une beauté donc il va rapidement voir le jour

Bouchra: voilà puis on va mettre en place aussi des dates. On va proposer des dates sur notre site internet pour avoir des formations en présentiel. On peut faire aussi des accompagnements sur Zoom

Firdaws: le confinement nous a appris que 

Bouchra: on s’adapte

Firdaws: on s’adaptait et qu’effectivement les accompagnements à distance fonctionnaient très bien aussi 

Bouchra: et qu’ils étaient très qualitatif, que les gens étaient très contents aussi

Firdaws: de très bons résultats oui 

Bouchra: dans tous les cas, on peut proposer des dates et

Firdaws: tout ce qui est en présentiel, le contact humain, ça nous va. Après, c’est encore une fois une question de type de personnalité, chacun y trouvera son compte, chacun son environnement aussi préféré. Donc, on s’adaptera à la demande

Houria: bah écoutez Firdaws Bouchra merci infiniment, c’était un vrai bonheur d’échanger avec vous

Bouchra: merci à toi 

Firdaws: plaisir partagé vraiment, merci Houria d’avoir pensé à nous et merci de nous avoir invités pour partager notre passion 

Bouchra: Merci à toi

Houria: avec grand plaisir

Si tu as apprécié cet échange, tu a la possibilité de laisser un commentaire sur le blog boulevard-du-succes.fr tu pourras également y retrouver toutes les références citées dans ce podcast, à très bientôt pour un prochain podcast 🙂

Partager l'article :

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog. Marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

2 comments
Nora says 25 septembre 2020

Salam alikom

Alors là Bravo , Firdaws et Bouchra et un grand merci à toi Houria pour cet excellent interview.
J’ai eu l’opportunité de suivre le mooc de Gérard Collignon sur la process com.
Et là ça à été une sacrée découverte. Car finalement , les problèmes, mal entendus et stress tout cela peuvent être réglé à travers la connaissance de la process com.
C’est vraiment génial, après cette découverte, cet interview vient compléter et parfaire ce que j’ai pu en retenir.
Félicitations à Bouchra et Firdaws on les sent passionnées et prêtes à aider les autres.
En tout cas franchement et sincèrement je pense que la process com est LA solution pour tout ce qui est problème inter personnel
Elle apporte un éclairage. Savoir que chacun a une personnalité différente de nous et des comportements qui sont en accord avec sa propre personnalité permet de mieux communiquer.

Bravo et encore merci
c’était super intéressant
Bonne continuation à vous trois

Reply
    Houria says 25 septembre 2020

    Alaykoum salam Nora,

    Avec plaisir, merci à toi d’avoir partagé ton retour, ravie que l’interview t’ait plu 🙂

    Excellente continuation Nora

    Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !