ETAT D'ESPRIT CROISSANCE

Le pouvoir de croire que tu peux t’améliorer [vidéo]

Dans un lycée de Chicago, les élèvent qui ne réussissaient pas leur examens recevaient un “pas encore acquis“. Carole Dweck, professeur de psychologie sociale à l’université de Stanford, a trouvé cela fantastique. En effet, quelqu’un qui reçoit une mauvaise note se dit “je ne suis bon à rien”. Mais si on reçoit un “pas encore acquis”, on comprend que l’on est en train d’apprendre. C’est une porte ouverte vers l’avenir. Découvrir cette mention a été un point tournant dans la carrière de Carole Dweck. Dans cette vidéo TED elle exposent les résultats des recherches qu’elle a mené par la suite sur la psychologie de la réussite.

État d’esprit de développement vs état d’esprit fixe

Carole Dweck voulait voir comment les enfants géraient les défis et les difficultés, alors elle a donné des exercices un tout petit peu trop difficiles, à des enfants de 10 ans. Certains ont réagit de manière extrêmement positive, disant « J’adore les défis ! », ou « J’espérais que ce serait plus informatif ». Ils savaient que leurs capacités pouvaient être développées. Ils ont ce qu’elle a appelé un état d’esprit de développement.

Mais d’autres l’ont vécu comme tragique, catastrophique. Selon leur perspective fixée, leur intelligence avait été jugée et ils avaient échoué. Au lieu de se délecter du pouvoir du « bientôt », ils étaient pris au piège de la tyrannie du « maintenant ». Que font-ils ensuite ? Dans une étude (1) , il est dit qu’ils tricheraient la prochaine fois plutôt que de réviser plus, s’ils ont raté un examen. Dans une autre étude (2), après un échec, ils chercheraient quelqu’un de moins bon qu’eux, afin qu’ils puissent se sentir beaucoup mieux. Et dans toutes les études (3), les élèves fuient la difficulté.

Des scientifiques (4) ont mesuré l’activité électrique de leurs cerveaux alors que les élèves étaient confrontés à une erreur. A gauche, les élèves à l’esprit focalisé sur le problème. Il n’y a presque pas d’activité. Ils fuient l’erreur. Ils ne s’y confrontent pas. Mais à droite, ceux qui ont un mindset en expansion qui pensent que leurs capacités peuvent être développées. Ils s’impliquent en profondeur. Leur cerveau est enflammé par l’idée de «bientôt». Ils s’impliquent. Ils traitent l’erreur. Ils apprennent d’elle, et la corrigent.

Louer l’effort plutôt que l’intelligence

L’une des idées que partagent Carole Dweck pour favoriser un état d’esprit de croissance est de louer avec sagesse, sans récompenser l’intelligence ou le talent car cela ne marche pas (5). Louer le processus dans lequel les enfants s’engagent: l’effort, les stratégies, la concentration et la persévérance, les progrès, leur permettra de développer un état d’esprit de développement.

Récompenser la persévérance plutôt que la “bonne réponse”

Carole Dweck et son équipe ont rejoint des scientifiques spécialistes des jeux (6), de l’Université de Washington afin de créer un jeu mathématique en ligne. Les enfants sont alors récompensés pour leurs efforts, stratégie et progrès. Dans un exercice de maths, en général, l’enfant est récompensé de donner la bonne réponse maintenant, mais le jeu qu’ils ont conçut privilégie la méthode. Ce qui a donné plus d’efforts, de stratégies, d’implication sur une plus longue durée, et plus de persévérance lors de problèmes vraiment difficiles. Les simples mots « bientôt » et « pas encore » donnent plus d’assurance aux enfants, une voie vers l’avenir qui crée plus de persistance.

Comment changer d’état d’esprit

capture TED

Dans une étude (7), ils leur a été enseigné que chaque fois qu’ils sortent de leur zone de confort pour apprendre quelque chose de nouveau et difficile, les neurones dans le cerveau créent plus de connections, plus fortes et à force de connections, ils deviennent plus intelligents. Les résultats des étudiants qui n’avaient pas appris cet état d’esprit ont continué à baisser, après cette transition difficile. Mais ceux qui avaient appris, montrent une belle amélioration des notes.

La réussite pour tous

Carole Dweck évoque les inégalités (aux États-Unis) des groupes d’élèves qui sont systématiquement notés en dessous de leurs moyens, par exemple, dans les cités, ou les enfants des réserves de natifs Nord-Américains. Ils ont montré des résultats si mauvais, pendant si longtemps, beaucoup pensent cela inévitable. Mais lorsque les éducateurs favorisent « bientôt », l’égalité se rétablit.

En une année, une classe de maternelle à Harlem, New York à obtenu un score dans le 95ième centile de la National Achievement Test. Beaucoup de ces enfants ne savaient pas tenir un crayon avant d’arriver à l’école. En un an, des élèves de CM2, très en retard, dans le Bronx ont fini première classe de CM2 de l’état de New York pour l’examen de maths de l’état. En un an à un an et demi, des élèves natifs-américains d’une réserve sont passé de derniers de leur district, à premiers de la liste, et le district incluait les sections affluentes de Seattle. Les natifs ont surpassé les enfants « Microsoft » Et c’est arrivé parce que leur idée d’effort, et de difficultés a été transformée.

Transformer la signification de l’effort et de la difficulté

Avant ça, l’effort et la difficulté leur donnait l’impression d’être idiots, de vouloir laisser tomber. À présent, l’effort et la difficulté, veulent dire des connexions entre neurones, des connexions plus fortes. Ce qui les rend plus intelligents.

(1) Cheat vs study, Blackwell, Trzesniewski, & Dweck, 2007

(2) Find someone worse, Nussbaum & Dweck, 2008

(3) Run from difficulty Hong, Chiu, dweck, Lin & Wan, 1999; moser et al., 2011; Mueller & Dweck, 1998; Nussbaum & Dweck, 2008

(4) Moser, Schroder, Heeter, Lee & Moran 2011

(5) Mueller & dweck 1998; Kamins & Dweck, 1999; Cimpian et al., 2007; Gunderson et al., 2013

(6) Rewarding yet, O’rourke, Haimovitz, Ballweber, Dweck, & Popovic 2014

(7) Math Grades, Blackwell, Trzesniewski, & Dweck, 2007

Partager l'article :

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog. Marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

4 comments
dina says 18 août 2020

Si seulement l’éducation scolaire pouvait s’aligner sur ces principes, mais en attendant, ne restons pas les bras croisés, nos enfants sont des chantiers vierges, à nous d’y planter les bonnes graines.

Reply
    Houria says 29 août 2020

    Exactement Dina, je partage ton avis 🙂

    Reply
Nora says 19 août 2020

Coucou Houria

Merci pour cet article. Et oui c ‘est ça la vérité, l’important c’est pas la note mais le chemin que l’on a parcouru pour arriver à un résultat qu’il soit bon ou pas. C’est là que ça devient intéressant lorsqu’on réalise pourquoi et comment car c’est ça apprendre. La note en réalité ne reflète pas grand chose, j’espère que l’éducation nationale se calera sur ce modèle, afin que tous les enfants aient leur chance de réussir et de développer leurs compétences.

Merci
et bonne continuation

Nora

Reply
    Houria says 29 août 2020

    Coucou Nora,

    Avec grand plaisir 🙂

    Merci à toi aussi !

    Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !