Pensées négatives et “malchance” pourquoi les 2 font la paire ?

Croire aux pensées négatives est certainement ce qui empêche la majorité des gens de vivre comme il le voudrait. Les empêche d’être la meilleure version d’eux même. Nos pensées influence la réalité et cela est scientifiquement prouvé. Elles influencent nos comportement. “Je suis nul, bête, incapable, jamais je n’y arriverais …” sont autant d’affirmation qui empêche d’atteindre le succès. D’une part elles sont fausses comme nous le verrons et d’autres par elles n’ont d’autres fonctions que d’auto-saboter celui qui les intègre en empêchant son potentiel de s’exprimer.

Les pensées négatives ou croyance limitantes, sont des idées toutes faites que l’on vise souvent comme des certitudes et ce même si elles n’ont aucune raison d’être. Ces croyances finissent par nous créer des limites, qui nous empêche d’avancer vers le chemin de la réussite, du succès. Par exemple, quelqu’un qui se dit “changer est difficile” par conformisme fera en sorte de ne pas changer comme pour valider cette croyance.

D’où viennent ces pensées négatives qui nous sabotent ?

Et bien, elles peuvent provenir de notre éducation, un professeur, ou toutes personnes que l’on a côtoyé suffisamment pour s’imprégner de sa croyance. “Monsieur votre fils ils ne réussira jamais…”, un parent “tu comprends rien”. Depuis l’enfance on bascule entre école et famille, c’est de là que l’on va s’imprégner. Un enfant n’a pas le recul nécessaire pour contredire un adulte, ses parents, un professeur, alors il suffit d’une parole pour encrer à jamais en lui cela. “Tu es bête, tu comprends rien”, son subconscient va intégrer cela et finira par se traduire dans son comportement. Cela indépendamment du potentiel réel de cet enfant, si il était face à un adulte qui aurait ancré en lui “tu es formidable, tu es intelligent” assurément cela ne fera pas de lui le même adulte puisque ces paroles se traduiront dans son comportement.

Se laisser convaincre par ces croyances finit par figer notre vision du monde, de nous même. Tant que l’on croit qu’une chose n’est pas possible on n’utilise pas nos capacités. C’est la croyance qui détermine le comportement. Le fait de croire à ces pensées négatives, engendre des émotions désagréables.

Quel rapport avec “la chance” ?

“La chance est la rencontre de la préparation avec l’opportunité “

Oprah Winfrey

Barbara Fredrickson est professeure américaine au département de psychologie de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, où elle est professeur émérite de psychologie à Kena. D’après ses travaux, il a été démontré que les émotions positive ouvre notre champ attentionnel, notre champ perceptif. En d’autre terme lorsqu’on est détendu, joyeux, enthousiaste on voit plus de chose que lorsque nous sommes stressé, démoralisé, frustré. Car en étant ainsi notre champ est réduit et on voit moins de chose du coup on rate beaucoup plus d’opportunité.

Ceci est une explication à la “chance”. Richard Wiseman, psychologue britannique, l’a étudié et a démontré que la chance est ni plus ni moins q’une attitude.

Une de ses expériences consistaient à demander à un groupe de personnes de compter le nombre d’image présente dans une revue. Au début du magazine il y avait un encart avec indiqué le nombre de revue avec pour indication d’aller réclamer les 100 € promis pour avoir découvert l’encart. Après cette étude, il est apparu deux catégories de personnes, ceux qui se disaient chanceux sont ceux qui ont vu l’encart et ont donc gagné 100 €. Ceux qui se disaient malchanceux n’avaient rien vu et donc n’ont pas gagné les 100 €.

Le fait d’être tellement focalisé sur ses soucis, sur des pensées négatives, fait rater beaucoup d’opportunité et ne peut ainsi en tirer profit.

Si on croit échouer on va échouer et si on croit que l’on va réussir on va réussir probablement.

Voici donc pourquoi penser négativement est un obstacle à la réussite. Penser positivement est un multiplicateur exponentiel de réussite, c’est un des secrets qu’il est primordial de prendre en compte pour avoir des résultats positifs. Enfin, “la chance” ne relève rien du hasard mais d’une attitude qui s’apprends

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog, j'aime les sbulinours aussi parce que c'est bon et bio. Ce blog c'est aussi un challenge, aller de l'avant est mon défi au quotidien, si c'est ton cas, marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

6 comments
Pierre Rondeau says 9 juin 2019

Bonjour Houria !

Bravo pour ce très bel article qui met en avant la vérité des pensées négatives et aussi de cette aptitude extraordinaire qui est la chance.

D’ailleurs, on pourrait faire le lien des pensées négatives et des croyances limitantes aux moments dans notre journée où l’on est très pressé d’aller à un point A à un point B.
Notre vigilance par rapport à la chance et toutes ses émotions positives, baisse considérablement, voir même nous empêche de voir la beauté des lieux que nous traversons, ou même ce petit oiseau qui chante sur cette branche…

Alors que nous savons aussi que pour activer les facteurs de la chance il faut prendre en compte cette posture de vigilance, de curiosité qui va briser cette routine qui nous empêche d’y voir clair.

Et heureusement, les pensées positives nous permettent d’y voir plus clair et de remarquer ces petits éléments de la vie de tous les jours qui ne sont autre que des signes, comme ce sourire d’un enfant que nous allons croiser et qui va embellir toute notre journée.

Je suppose que tu as déjà vu la vidéo sur le facteur chance de Philippe Gabilliet ? C’est vraiment très inspirant et cela rejoint l’état d’esprit que tu nous partage. 🙂

À bientôt,

Pierre

Reply
    Houria says 9 juin 2019

    Bonjour Pierre,

    C’ est une très belle comparaison, merci à toi 🙂

    Oui le facteur chance de Philippe Gabilliet (qui disait d’ailleurs: “la chance est une compétence qui se travaille”) une vidéo très inspirante

    à bientôt

    Reply
Nora says 11 juin 2019

Salam alikom ma chère sœur Houria

Comment ça va ? Bonne fête (avec un peu de retard) !
Cela fait longtemps que je n’ai pas eu la chance de visiter ton blog et c’est avec un immense plaisir d’y revenir à chaque car tu me donnes vraiment les clés pour réussir qu’Allah te récompense et t’accorde succès sur succès in cha Allah.
C’est vrai qu’il est plus économique de dire j’ai pas de chance que de bouger d’essayer encore et encore jusqu’à arriver à notre but. On se trouve toujours des excuses valables mais au fond de nous, on sait tous qu’un effort de notre part aussi minime soit il est un grand pas vers la réussite.
Cet article est un excellent rappel pour ceux qui comme moi par moment se cachent derrière ce “j’ai pas de chance” qui nous enlise dans cette situation qui est fausse.
en vrai on a la chance que l’on se donne. Et je te remercie infiniment pour cet article
Pierre a tout à fait raison, cela nous empêche de voir la beauté des choses qui nous entourent.
A très bientôt in cha Allah
bonne continuation
Nora

Reply
    Houria says 23 juin 2019

    Alaykoum salam ma chère Nora,

    Ca faisait longtemps ! J’espère que tu vas bien, merci et bonne fête à toi aussi 🙂

    Oh ton message me réchauffe le coeur, amin ainsi qu’à toi <3

    Je te rejoins complètement, je pense que nous sommes tous à un moment donné passé par là, depuis que j'ai compris que l'important n'est pas ce par quoi on passe mais ce que l'on va faire de notre situation, contexte, mais qu'est ce que l'on peut tirer de tout cela, voir ce que nous avons et en faire quelque chose d'extraordinaire 🙂

    Reply
Sablon marie-geraldine says 11 novembre 2019

Très bien citations très interessantes

Reply
    Houria says 13 novembre 2019

    Merci Marie-Geraldine 🙂

    Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !