CHAMPIONNAT LECTURE RAPIDE ONLINE

J’ai participé au championnat de lecture rapide et mind mapping [défi relevé ✔️]

Ça y est le championnat de lecture rapide et mind mapping 2020 est passé ! Tu dois probablement te demander “alors comment ça c’est passé ?” 🙂 Eh bien, il y a tellement de choses à dire, est-ce que j’ai réussi ? Est-ce que j’ai trouvé les épreuves faciles ? Quelle est mon impression après ce championnat ? Je te parle de tout ça dans cet article mais avant j’aimerais te parler de mes 4 semaines de préparation.

Première semaine, ça va, je suis en mode attitude gagnante “oui c’est possible !”, puis j’ai rapidement compris que j’aurais plus d’un défi à relever et que cela serait :

  1. une formidable occasion de progresser car quand tout est facile et confortable on n’évolue pas
  2. l’opportunité de te partager les astuces que j’aurais mises en place pour relever les petits défis dispersés un peu partout sur le parcours du grand défi ! Eh oui, l’idée derrière ma participation c’est aussi pour que tu puisses tirer quelque chose de profitable de mon expérience 😉

Les 4 défis qui se cachaient derrière la préparation du championnat

Défi n°1: Mieux gérer mes émotions

gerer emotion

1) Je suis 100 % responsable de mes émotions

Si en temps normal il est nécessaire d’être maître de ses émotions, cela devient primordial, même impératif quand on aborde une compétition de sports du cerveau. Être concentré est l’un des facteurs qui permet d’augmenter sa vitesse de lecture. Quand j’ai découvert la lecture rapide il y a quelques années j’ai découvert la vraie définition de la concentration: être détendu, avoir l’esprit libre de tous soucis ou préoccupation, en clair être présent à ce que l’on fait.

Qui n’a pas rencontré une situation inconfortable ? Une émotion dure 10 minutes, grand maximum 20 minutes, au-delà cela devient un sentiment. Pour relever ce premier défi, je me suis souvenus que j’avais le pouvoir sur ce que je ressentais et que je pouvais transformer cela en ce que je voulais à savoir des sentiments bien plus agréables. Et c’est là où j’ai dû trouver comment faire. C’était ma décision de consacrer mes pensées à quelque chose qui allait m’aider à atteindre mon objectif ou au contraire à quelque chose qui n’allait pas m’aider.

Bien entendu il n’est pas question de faire comme dans le sketch de Dany Boon “je vais bien tout vas bien” lol mais plutôt de faire une introspection:

  • Quelle est la situation à l’origine de mon émotion, sentiment ?
  • Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour éviter cela ?
  • Y a-t-il quelque chose que je dois réparer ?
  • Qu’est-ce qui est indépendant de ma volonté et de mon contrôle ?
  • Quels enseignements puis-je retenir ?

Mais avant de me poser toutes ces questions, je me rappelle que c’est une opportunité (certes pas toujours agréable) d’évoluer, oui oui avec le temps on apprends à accueillir à bras grand ouvert les challenges de la vie et j’ai appris à leur dire marhaba ^^ . Bien sûr tendre vers cet état d’esprit dépend de beaucoup de choses, est-ce que je veux rester la même version de moi-même ou accéder à la meilleure ? Rester un padawan ou accéder au statut de Jedi ?

2) La méditation: la méthode radicale pour démémoriser une émotion

rompre avec soi même joe dispenza

Il y a quelque temps j’ai fait un peu plus d’1 heure de méditation quotidienne durant 1 mois et cela m’a apporté tellement de choses bénéfiques ! Ce n’est pas n’importe quelle méditation, c’est précisément celle qui accompagne le livre Rompre avec soi-même de Joe Dispenza (je l’ai un peu remixé à ma sauce en enlevant certains passages). Et donc l’un des effets extraordinaires que j’ai pu constater c’est que cela aide à démémoriser une émotion. Dit clairement, avant la scéance, le mindset est pas au top, après la scéance le mindset est au top !

Tu sais quand tu veux penser à autre chose, avoir un autre état d’être, être dans un autre mood tout simplement mais que c’est pas facile. Et bien c’est LA solution. On ne peux pas avoir un avenir nouveau avec les émotions du passé c’est pour cela qu’il faut chercher des solutions à cela. À chaque fois que j’avais besoin d’un coup de pouce pour switcher d’état d’être je faisais une séance, le matin. Voici comment se déroule la méditation:

  • Respiration
  • Body scan
  • Démémorisation de l’émotion, déprogrammation du comportement dont on souhaite se séparer
  • Le jeux du changement
  • Visualisation de la situation que l’on veut vivre, de la personne que l’on veut être, du résultat que l’on veut obtenir

3) Cohérence cardiaque pour entrer en état alpha

coherence cardiaque

La cohérence cardiaque consiste en plusieurs cycles de respiration et expiration profonde. Cela permet de se détendre, évacuer l’anxiété et le stress, d’entrer dans un état “alpha” où la concentration est optimale. Au début de mon entrainement j’utilisais une application pour être guidée dans le rythme à suivre des respirations/expirations puis j’ai continué sans.

4) Réorienter mon attention sur ce que je souhaite

objectif

Avoir des pensées négatives est certes naturel mais les entretenir reste un choix. Reprendre le contrôle de ses pensées, réorienter son attention sur ses objectifs, ce que l’on souhaite voilà un autre défi à relever. Comment ? Simplement lorsque je me rendais compte que je commençais à entretenir un discours intérieur négatif, je me disais ok, puis je réorientais mon attention, la pleine conscience, c’est-à-dire être pleinement présent à ce que l’on fait est un excellent moyen d’y arriver.

6) L’écriture pour exprimer et libérer mes émotions

Enfin, l’une des clés du bien-être émotionnel est la libération des émotions. Pour cela il est nécessaire de les exprimer, un carnet un stylo et écrire, voilà un moyen simple et efficace pour se sentir bien.

Défi n°2: Faire preuve d’autodiscipline

1) StayFocusd pour venir à bout des réseaux sociaux

Est-ce-que cela t’est déjà arrivé de cliquer sur un icône de réseaux sociaux, alors que ce n’était absolument pas ce que tu voulais faire ? Ça t’est déjà arrivé d’aller sur facebook, instagram ou youtube, et y passer plus d’une heure pour au final te dire “voilà du temps de perdu pour rien” avec cette sensation de n’avoir rien accomplit. C’est tout à fait normal, tous ces services ont été créé spécialement dans ce but: rendre les gens addicts, comme ça pas besoin de mettre des millions de dollars dans de la publicité, les utilisateurs y vont de manière compulsive et addictive. C’est plus économique de comprendre le fonctionnement du cerveau humain que de dépenser des sommes colossales dans des campagnes de pub. Si le sujet t’intéresse je te recommande le livre Hooked de Nir Eyal qui développe le sujet plus en détail.

Et donc tout ça pour dire que, à moins d’une semaine du championnat je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Car oui moi aussi je n’arrivais pas à me détourner des réseaux sociaux. J’ai donc installé le plugin StayFocusd, j’ai mis les sites que je ne voulais plus consulter dans la liste à bloquer. On peut choisir combien de temps on peut les consulter chaque jour. Personnellement j’ai choisi l’option nucléaire donc aucun réseaux pendant 12 heures.

Quand je vais sur l’un des sites non autorisés, dissuasif non ? lol

Résultat ? La detox de dopamine a été vraiment salutaire, j’ai repris mon entrainement quotidien et j’avais l’impression de découvrir un nouveau monde.

2) Planifier une routine de champion

Planifier c’est facile, suivre son planning peut-être un véritable défi selon notre degré d’autodiscipline. Pour construire mon planning, j’ai cherché sur le web des interviews de champions dans la discipline et je me suis calquée sur leur routine.

Défi n°3: Renforcer ma persévérance

1) J’avance même si ce que je fais me semble imparfait

avancer

Parfois je ne suivais pas mon entrainement pendant plusieurs jours, mon défi a été de poursuivre malgré tout. Là je n’ai pas d’astuces à proprement parler, si ce n’est de continuer même si les choses ne se sont pas passées comme on l’avait imaginé.

2) J’apprends à me pardonner

me pardonner

Si pardonner aux autres est important pour notre bien-être, se pardonner à soi-même est capitale. La première personne avec qui on devrait être gentil c’est soi-même, imagine que quelqu’un te parlait de ses erreurs, que lui dirais-tu ? C’est rien, ect.. tu lui remontrais le moral, et bien imagine que cette personne c’est toi ! Tu mérites de bien te traiter 🙂

Par exemple, quand je n’avais pas suivi mon planning, au lieu de céder à la culpabilité j’acceptais la situation et je dirigeais mon attention sur ce que je pouvais changer. Le passé n’existe plus et c’est une perte de temps de cogiter dessus, notre pouvoir d’action est dans le présent, c’est comme cela que l’on peut agir sur notre futur.

3) J’identifie les points positifs de mon parcours

C’est simple, je regarde tout ce que j’ai respecté dans mon planning, tout ce que j‘ai bien fait, ce qui me fait éprouver de la gratitude, ce dont je suis satisfaite. Tenir un carnet de gratitude est une méthode très efficace pour cela. J’avoue que je n’ai pas procédé par écrit, je me contentais de faire cela mentalement.

4) La première étape d’un changement gagnant est amère mais temporaire

Une autre challenge et qui n’a pas été le plus facile je dois dire est le fait de faire quelque chose pour laquelle on ne trouve absolument aucun sens. J’ai découvert la lecture rapide en 2014, ça fait donc depuis plus de 5 ans que j’ai voulu apprendre la lecture rapide et il aura fallu attendre que je participe à un championnat pour enfin y arriver. Durant ma préparation, j’ai beaucoup lu, regardé des vidéos, et bien sûr je me suis exercée. Parfois on a des informations à disposition mais notre cerveau les passe à la trappe, jusqu’à ce que l’information ait été vu une nième fois peut être même sous une formulation différente, et là c’est le déclic.

J’ai compris que l’étape pas facile à franchir avant d’être un lecteur rapide est de tourner des pages sans comprendre. Oui, on voit des lettres c’est tout, on ne comprend rien et c’est parfaitement normal. Je trouvais cela vraiment frustrant et c’est pour ça je ne continuais pas. Là j’ai franchis l’étape quand même car il y avait un enjeu.

Le défi était donc de faire quelque chose pour laquelle on ne trouve pas de sens. Comment ? Le faire quand même et ne pas s’attarder sur les résistances au changement du cerveau. Comme dans tout il finira par s’y habituer (et ça a fonctionné !)

5) Je partage publiquement mon intention de relever mon défi !

Quand j’ai partagé mon intention de participer au championnat je n’avais pas prévu l’avalanche de soutien et d’encouragement que j’ai reçu. Et l’une des conséquences extraordinaires que cela a eue dans mon aventure est l’augmentation de ma détermination. Avant le championnat j’ai eu une pensée qui m’a traversé l’esprit “j’abandonne” en fait je savais que c’était simplement une pensée et non une croyance, une conviction.

Et c’est là que je me suis aperçue du pouvoir de l’engagement public. Je t’ai annoncé ma participation ainsi qu’à 1000 autres personnes à travers le blog, avec l’intention de partager mon retour sur cette expérience alors c’était sûr j’allais aller jusqu’au bout. En fait c’était vraiment comme un moteur qui m’a permis de renforcer ma persévérance.

En résumé, si tu souhaites accomplir un objectif, partage la nouvelle aux personnes susceptibles de t’encourager, de te soutenir c’est un moyen puissant pour t’aider à y arriver !

Défi n°4: S’immuniser contre l’excusite avec la méthode “no excuse”

Encore une fois c’est une question de choix. Je pouvais chercher tous obstacles et me résigner et pour ça le cerveau est vraiment très fort pour nous y aider. Ou bien rejeter chaque excuse qui justifirait que ce n’est pas possible d’y arriver. La méthode est simple, dès qu’une excuse apparaît dans mon esprit je me dis “no excuse !”

Comment reconnaitre une excuse ? Elles se cachent derrière les “oui mais moi je ..” “Je ne peux pas …” “Tout le monde et pas moi …” Tout ça c’est des histoires rien de plus. Notre cerveau est un excellent scénariste, la question est de savoir, quel film souhaite tu regarder (vivre) ? Et vraiment pour ça si je n’avais pas testé mainte et mainte fois ce principe je ne l’affirmerais pas avec autant de conviction. (bien sûr chacun connait mieux sa situation que personne 🙂 )

Bilan de ma participation au championnat

Qui a gagné ?

La réussite publique est clairement définie, pour ce championnat c’est simple le participant qui lit le livre le plus vite est classé premier et donc devient champion de France.

Si je me base sur cela, sur le résultat et bien ce n’est pas une réussite. Il est impératif que je trouve une définition bien plus développé que cela. C’est important de redéfinir la réussite d’un point de vue personnel et clairement si cela se résume à gagner une médaille, dans quel état émotionnel je serais si je n’ai pas de médaille ?

Comment savoir si j’ai gagné ?

champion

Voici ma définition de la réussite à ce championnat :

  1. C’est que le 6 juin soit une journée mémorable où j’aurais ressentie plein de gratitude
  2. Comprendre l’histoire du livre à lire. À mon niveau d’entrainement, je n’ai pas encore atteint le stade des 1000 mots par min avec un excellent taux de compréhension. Avant le championnat mon dernier record était de 423 mots/min avec un taux de compréhension de 66% (à 3 jours du championnat). Ma priorité était d’augmenter mon taux de compréhension plutôt que ma vitesse de lecture.
  3. Lire le livre avant le temps imparti, nous avions maximum 2 heures pour le lire. Je l’ai lu en 1H40 min et quelque, j’étais vraiment contente car non seulement j’ai compris toute l’histoire mais en plus j’ai eu largement le temps de le lire puisqu’il me restait encore 20 Min.
  4. Que je réalise toutes les épreuves. Il fallait envoyer les mindmap dans un temps imparti, quel défi pour la première mindmap, c’était le résumé d’un discours qu’il fallait envoyer à 9h45 au plus tard. Et je l’ai envoyé à… 9h45 ! La seconde mindmap c’était plus cool car plus de temps à disposition. Et enfin le questionnaire pour évaluer le taux de compréhension du livre j’ai eu largement le temps de répondre aux questions, j’avais même le temps de me relire et de revoir les questions où j’avais un doute.
  5. Pour l’épreuve de mind mapping, produire quelque chose même si tout ne me semble pas parfait. J’ai ainsi l’opportunité d’avoir les recommandations d’expert en mind mapping pour progresser. Commencer ma première mindmap était un vrai défi, j’avais peur de me tromper, je ne savais pas trop quoi dessiner pour l’image au centre, puis après quelque minutes d’hésitation je me suis dit “advienne que pourra, go !”
  6. Je rajoute un dernier critère auquel j’ai pensé après avoir eu mon score de vitesse de lecture: battre mon record de vitesse de lecture
  7. Faire du mind mapping un outil qui me facilite la rédaction d’articles. Pour celui-ci justement j’ai procédé à une mindmap, c’est impressionnant, moi qui au départ me demandais qu’est-ce que j’allais bien pourvoir écrire ? Les idées sont arrivées les unes à la suite des autres !
lieu du championnat ^^

Est-ce que j’ai réussit ?

Ouiiiiiiiiiii

Je crois que ma plus grande joie vient du fait que j’ai passé un super moment de lecture, j’ai eu l’impression de vivre l’histoire, d’ailleurs c’est ce que j’ai fait mentalement, j’ai trouvé tellement de points communs avec l’héroïne du livre que je m’y suis facilement identifiée.

Pour la lecture rapide, quand j’ai vu mon score (provisoire) affiché je n’en revenais pas, j’ai relu plusieurs fois ^^ j’ai fait 528 mots par minutes. Quelle surprise et moi qui avait l’impression de lire à la vitesse d’un escargot. Et dire qu’à J-30 j’étais à 212 mots/min ! Donc clairement c’est une réussite car je n’ai jamais fait ce score jusqu’à présent. Pour ce qui est du taux de compréhension, je pense avoir au moins 70 % aller je dirais même 80 %.

1000 Merci de m’avoir aidé à réussir 🙂

Merci à mes sponsors ^^ gourmandises_et_compagnie et artisenherb

Merci à toi de m’avoir encouragé sur le blog, instagram ou par mail 🙂

Merci à l’Apac ainsi que toute l’Équipe organisatrice du championnat de lecture rapide et mind mapping. C’était vraiment une très chouette expérience dont je me souviendrais longtemps. J’ai particulièrement apprécié la qualité de la communication, la fréquence et la circulation des informations par mail (de mon inscription jusqu’à l’après-championnat). Ainsi que la session de questions-réponses sur l’organisation du championnat où j’ai notamment pu découvrir toutes les personnes qui allaient noter mes mindmaps 🙂

Merci à Hayat, participante au championnat du monde 2019 qui a répondu à mes interrogations 🙂

Résultats officiels:

  • en mind mapping je suis arrivée 9ème sur 47
discours championnat de france mind mapping
mindmap sur le discours de Thierry Alard 
mind mapping 2020 championnat magazine
mindmap sur l’édition de juin 2020 du magazine Passion d’Apprendre
  • en lecture rapide je suis arrivée 49ème sur 63
Partager l'article :

About the Author Houria

Blogueuse, passionnée par le fonctionnement du cerveau et la réussite, j'étudie l'itinéraire qui mène au succès et te livre mes découvertes sur ce blog. Marhaba, sois le/la bienvenu et avançons ensemble :)

follow me on:

Leave a Comment:

16 comments
Nicolas says 8 juin 2020

Très beau récit Houria ! félicitations d’avoir osé et d’avoir grandi ! Merci également de nous avoir dévoiler les coulisses de ta préparation ! 🙂 Tu peux être fière de toi !!

Reply
    Houria says 8 juin 2020

    Merci beaucoup Nicolas 🙂

    Reply
Caroline says 8 juin 2020

Merci Houria de nous partager ta préparation et ces défis, et oui je suis tout à fait d’accord, s’engager devant tous est très stimulant 😁

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Avec plaisir Caroline 🙂

    Reply
Aurélie Fresel says 8 juin 2020

Chouette article, bien motivant pour mes propres projets merci!

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Je t’en prie Aurélie, merci à toi, ravie que ce partage te soit profitable, je te souhaite réussite et succès dans tes projets !

    Reply
Virginie Lefranc says 9 juin 2020

Toutes mes félicitations Houria et merci de nous avoir partagé votre expérience.

Votre témoignage est précieux, ce que vous avez mis en pratique est de bon conseils à mettre en oeuvre pour réaliser nos intentions.

Un petit bémol tout de fois. Le sens est essentiel. Quand vous évoquez “faire quelque chose pour laquelle on ne trouve pas de sens” est selon moi erroné, le sens étant dans l’intérêt de réaliser, vous accomplir dans quelque chose de nouveau, c’est la méthodologie façon de faire les choses dont nous avons du mal à comprendre “les effets” positifs pour nous qui nous laisse penser que nous sommes dans une répétition dont nous pas les tenants et les aboutissants, pour nous-même.Est-ce que cela va fonctionner pour moi. Pou moi, cette situation n’altère en rien le sens de notre motivation à réaliser quelque chose de nouveau

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Merci infiniment Virginie d’avoir pris le temps de partager vos précieux et essentiels éclaircissements, je vous rejoins complètement: “le sens est essentiel […] c’est la méthodologie dont nous avons du mal à comprendre “les effets” positifs “ absolument

    C’est tout à fait ça. Pour moi la lecture rapide a un sens, c’est dans la méthodologie, à savoir le fait de tourner les pages sans comprendre, où cela ne m’était pas facile de comprendre les “effets” positifs au début.

    Mes propos aurait pu être mieux formulé et mieux développé car ainsi et grâce à vous je me rends compte qu’ils peuvent être sujet à interprétation, grand merci de me donner l’opportunité d’apporter d’autres éléments pour mieux illustrer ma pensée:

    L’une des astuces que j’ai utilisées pour mieux comprendre les effets positifs de ce que je pratiquais a été d’aller à la pêche aux informations, aux preuves et expériences scientifiques en quelque sorte pour comprendre que cela fonctionne et qu’il y a de la logique dans la méthodologie utilisée pour apprendre la lecture rapide.

    Un premier exemple me vient d’une anecdote racontée par Tony Buzan dans son livre Lecture Rapide. C’est l’histoire d’une femme de 35 ans qui participait à l’un de ses cours qui consistait en 8 séances de 3 heures espacées d’1 semaine. Lors de la présentation des différentes techniques, Tony Buzan demandait aux élèves d’appliquer diverses techniques en guise de survol ultrarapide d’un roman. Il leur accorda 5 minutes pour baliser la totalité de l’ouvrage.

    La femme en question quitta le court extrêmement frustrée. Bien qu’ayant utilisé le guide sur chaque page du livre, elle prétendait ne pas avoir assimilé la moindre chose, et ne “voyait vraiment pas l’intérêt” .
    La semaine suivante, Tony Buzan reprit le même roman en demandant aux élèves d’utiliser n’importe quelle technique de lecture guidée en visant une bonne compréhension du texte.

    La femme commença l’exercice qui était limité à 15 min. Au bout de 5 minutes, elle rompit le silence de la salle concentrée en s’écriant: “Mais je le connais !” Elle déclara qu’une fois habitué au guide, le livre s’était soudain ouvert à elle, tel un film qu’elle revoyait pour la seconde fois.
    Tony Buzan explique comment les choses se sont déroulées: la première fois, son cerveau avait photographié l’intégralité de l’ouvrage en l’enfouissant quelque part dans son cortex visuel. Lorsque son cerveau fut stimulé à nouveau, il réexamina simplement l’information pour la lui restituer.

    Un second exemple me vient du film Karaté Kid où Mr Miyagi, jardiner mais aussi maître en Karaté accepte d’enseigner cet art à Daniel, un jeune garçon. Daniel qui s’attendait à apprendre l’art du combat, se retrouve à peindre des palissades, laver des voitures et même jusqu’à attraper des mouches avec des baguettes.

    Finalement, Daniel découvrira les vertus de ces “corvées” qu’il croyait inutiles. En effet, toutes ces tâches qui en apparence paraissaient ingrates et sans intérêt au jeune garçon, vont s’avérer extrêmement utiles à la fois pour sa progression personnelle et sa maîtrise du karaté.

    Trouver de la logique à ce que l’on fait aide à poursuivre. Et il est vrai que plus j’avançais dans ma quête de logique dans ce que je pratiquais plus je découvrais des exemples qui m’aidaient à mieux comprendre l’intérêt de la méthodologie utilisée en lecture rapide.

    L’effet autoroute en est un bon exemple. Dans une expérience, on demande à un conducteur de rouler à 150 km/h, puis le compteur de vitesse est caché au conducteur, on lui demande ensuite de réduire sa vitesse à 50 km/h. Ce que fait le conducteur. Étonnamment sa vitesse réelle est de 100 km/h.

    Cette sensation a probablement été vécue par bon nombre de conducteur et la raison en est simple. Notre cerveau s’habitue à la vitesse et au mouvement. On peut ainsi mettre à profit cette évaluation erronée de la vitesse pour augmenter notre vitesse de lecture.

    Voilà pour ces quelques exemples qui j’espère apporteront de la clarté à mes propos 🙂

    Merci encore Virginie pour votre retour concernant les notions de sens et d’intérêt immédiat

    Reply
NORA says 9 juin 2020

Salam alikom Houria

Félicitations d’avoir été jusqu’au bout.
La victoire pour moi c’est cela ! Ma cha Allah !
Arriver à réaliser nos objectifs est une victoire, après gagné ou pas a certes de l’importance mais lorsqu’on a tous fait, donné tout ce que l’on a , moi en tous cas j’accepte , l’issus quelle qu’elle soit.
Merci infiniment de nous avoir fait partagé ton expérience à travers cet article.
Et encore bravo !!!

Bonne continuation

Nora

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Alaykoum salam Nora, merci pour tout 🙂

    Je te rejoins complètement, je t’en prie avec plaisir !

    Merci bonne continuation à toi aussi Nora

    Reply
Brice says 9 juin 2020

Salut,

félicitation Houria, et très bonne continuation, tu es une belle personne!

Brice.

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    Salut Brice, merci beaucoup, excellente continuation à toi de même 🙂

    Reply
Nicolas says 9 juin 2020

Félicitations ! La persévérance paye ! Et lire vite c’est un gain de temps à vie. Je m’y suis entraîné aussi pendant le confinement mais pas à ce point là ^^

Reply
    Houria says 9 juin 2020

    merci beaucoup Nicolas ^^

    Reply
zahia Bel says 13 juin 2020

Merci pour ce beau partage. Bravo.

Reply
    Houria says 13 juin 2020

    Merci beaucoup Zahia 🙂

    Reply
Add Your Reply

Vous êtes libre de recevoir gratuitement  363 citations inspirantes pour passer à l'action !